Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
ber.dranreb04.overblog.com - montagne et rando

ber.dranreb04.overblog.com - montagne et rando

PHOTOS de MONTAGNE - RANDONNEE - PATRIMOINE - Randonnée Eté - Hiver - PHOTO Naturaliste et Patrimoniale - sites liés : ASPTT MONTAGNE Rando Digne et FFRANDONNEE 04 -

Articles avec #eglise-monastere catégorie

LIENDO cité pittoresque de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE

LIENDO cité de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE 

LIENDO - CANTABRIA - ESPANA 

___________________________

CANTABRIE ( Cantabria-Espana )

La Cantabrie (Cantabria en espagnol) est une communauté historique et une communauté autonome monoprovinciale espagnole. Elle est délimitée à l'Est par la Communauté autonome du Pays basque (province de Biscaye), au Sud par la Castille-et-León (provinces de León, de Palencia et de Burgos), à l'Ouest par les Asturies et au Nord par la mer Cantabrique. Santander en est la capitale et la commune la plus peuplée.

____________________________

La communauté est mentionnée pour la première fois en 195 av. J.-C., lorsque Caton l'Ancien parle, dans Les origines, de la naissance de l'Èbre dans le pays des cantabres.

La Cantabrie appartient à la corniche cantabrique, nom qui désigne la bande de terre, entre la mer Cantabrique et la cordillère Cantabrique, située au Nord de la péninsule Ibérique. Elle possède un climat océanique humide qui se caractérise par des températures modérées et est fortement influencé par les vents de l’océan Atlantique qui se brisent contre les montagnes. Les précipitations moyennes, de l’ordre de 1 200 mm, favorisent la croissance végétale.

Il s'agit de la plus riche communauté au monde en gisements archéologiques du Paléolithique supérieur. Les premiers signes de l'occupation humaine datent cependant du Paléolithique inférieur, même si cette période n'est pas aussi bien représentée dans la région. La grotte d'Altamira, dont les peintures datent entre 16 000 et 9 000 av. J.-C., a été déclarée patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO avec neuf autres grottes de Cantabrie.

____________________________
LIENDO est une cité de la communauté autonome de Cantabria ( Espana ).

La ville est bâtie dans une anse de la côte orientale de Cantabrie , mais ne possède pas de vastes plages; elle est encadrée par de spectaculaires falaises.

Placée au débouché d’une belle vallée verdoyante, à la riche agriculture, elle est subdivisée en treize hameaux distincts. Idéalement située à 52 kilomètres de Santander , non loin de Laredo et Castro Urdiales (deux des stations touristiques les plus importantes de Cantabrie ).

Autour de Hazas, le chef lieu, s’égrainent les douze hameaux. Le littoral est abrupt, avec les plus hautes falaises de la région. On remarque depuis le chemin deux petites criques, à l'abri des majestueux monts Candina et Yesera, elles se nomment San Julian et Valdearenas (ou Sonabia). L’accès à cette dernière est compliqué, et doit être fait à partir de Oriñón hameau de Castro Urdiales.

LIENDO cité pittoresque de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE LIENDO cité pittoresque de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE

__________________________

LIEN VERS DIAPORAMA sur la CATHEDRALE ( ci dessous )

NOTRE DAME DE L'ASSOMPTION à LIENDO <--- ICI

__________________________

Plus de détails sur l'architecture et les trésors de l'église

de LIENDO !

 

LIENDO cité pittoresque de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE

SANCTUAIRES de LIENDO 

___________________________

L'église paroissiale est dédiée à la vierge et se nomme  « Notre Dame de l'Assomption de Liendo;

Classée « Bien d'Intérêt Local « depuis 2002 . C’est un édifice monumental, d'une grande richesse en décoration intérieure. Il s’agit principalement de l’oeuvre de Pedro Stonecutter de la Tour Bueras.

La nef est pourvue , d’un beau porche couvert, au niveau de la porte sud; son accès entre les colonnades doubles, soutenant une belle niche voûtée est remarquable . Son clocher est aussi un très bel ouvrage .

Plus loin se situe la chapelle de Saint- André; elle est inventoriée, elle aussi depuis 2002, ainsi que le pont romain d'accès. Ces deux ouvrages sont situés dans le hameau ( ou quartier) de Villaviad.

L’ermitage de San Julian, est aujourd'hui en ruines. Situé dans un cadre magnifique près de la plage éponyme, il est le plus ancien bâtiment de la ville; de ce bâtiment on profite d’ une vue magnifique sur la vallée. Il a été daté par l’historien Ramon Bohigas Roldán de la fin du XIIéme siècle ou du début du XIIIéme siècle.

____________________________

la célèbre Plaza de Navedo et le coeur de l'agglomération ; c'est le lieu où les principales célébrations se déroulent pour toute la vallée. A noter les très belles vues sur le mont Candina et son plus haut sommet, Solpico qui protège la ville de Liendo du vent du nord.

 

 


 

__________________________

LIEN vers DIAPORAMA sur le PATRIMOINE DE LIENDO ( ci-dessous )

PATRIMOINE de LIENDO  <---ICI

en cours d'élaboration

LIENDO cité pittoresque de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE LIENDO cité pittoresque de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE

SITUATION - PATRIMOINE de LIENDO ( HAZAS - Cantabria ) 

__________________________

La cité est nichée dans une vallée fermée ,sise entre les villes de Laredo et Guriezo . Le site surplombe la mer cantabrique encadré par spectaculaires falaises, preuve, s'il en est,  de la redoutable force d'érosion de la Mer Cantabrique ( Océan Atlantique ) .

La beauté de ses paysages , jointe à la forte présence d'une architecture d'un caractère traditionnel a incité la population à transformer sa ville en résidence d'été. Ceci a été, judicieusement fait en gardant aujourd'hui une activité de pêche et une forte activité touristique centrée autour de la belle plage de San Julian.

Parmi ses sites touristiques citons les " Manors " avec façade en pierre dans des fermes encloses; la monumentale église de Notre - Dame de l'Assomption , du XVIIe siècle à Hazas, offre une grande richesse de décoration intérieure. Elle est l'oeuvre de l'architecte Cantero Pedro de la Tour Bueras, qui a oeuvré des décénnies à sa construction . Le sanctuaire est pourvu d'une belle imposte couverte à  mi-chemin de la porte sud . Cet édifice comporte un portique d'accès avec deux colonnes, le tout couronné d'un niche voûtée . Sa tour-clocher  d'excellente facture domine le tout .

Le manoir de Albo dans Iseca vieux et la grotte dans Villaviad sont d'autres exemples de la valeur patrimoniale de Liendo.

Liendo anime aussi une chorale prestigieuse, fondée en 1981;composée de 45 voix polyphoniques elle est renommée régionalement et internationalement .

 


 

LIENDO cité pittoresque de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE

LE CAMINO del NORTE notre " CHEMIN " -

__________________________

Notre marche vers Liendo, toujours proche de l'océan, s'est faite de corniches en corniches, entrecoupée de criques confidentielles . Ces criques, véritables microcosmes toujours différents, nous ont contraint à de raides descentes suivies de raides montées dont une de 300 m pour passer un col. Cette étape, de 25 km et 500 m de dénivellation positive cumulée , a éprouvé certains d'entre nous . Mais la variété des paysages, le soleil omniprésent, la richesse de la flore, nous ont enthousiasmé . Tout au long de notre route, les sourires, les saluts joyeux, les questions sur notre origine ont été le noeud de nombreux et riches partages . En bref après une heureuse traversée du pays Basque ( l' EUSKADI radieuse ), nous avons été accueillis avec une grande chaleur et une bonhomie réjouissante . L'accueil des habitants de la Cantabrie restera pour nous un merveilleux souvenir . Je ne m'étendrait pas sur le patrimoine riche et variée de cette étape qui est décrit ci-dessus .

Notre hébergement dans une communauté religieuse, réputée dans les milieux Jacquaires a été parfait . Sous la poigne amicale de la Mère Supérieure, personnage atypique, redoutablement efficace, notre nuitée a été parfaite . La bonhomie de cet adorable personne, qui déambule avec son perroquet sur l'épaule, nous a particulièrement  amusé . Proche des vieux quartiers du centre de la ville, le couvent est trés bien placé pour la visiter. Pour le repas une nuée de restaurants sympathique nous a offert une cure de produits de la mer inoubliable . En BREF UNE SUPERBE ETAPE pour cette entrée en Cantabrie . 

Les tracés, parfois multiples des sentiers côtiers, sont assez aléatoires, mais ne présentent, toutefois aucun problème insurmontable ( Balisage rare ou inexistant.à certains endroits ). A dire vrai nous étions les seuls pèlerins visibles sur cet itinéraire au plus près de l'océan .

Pour nous le Chemin, ce n'est pas de suivre les " balises officielles ", mais d'adapter notre itinéraire de marche à l'intéret patrimonial ou esthétique des paysages, et aux haltes de méditation dans la plupart des sanctuaires rencontrés .

ULTREIA ( Toujours plus loin vers l'ouest . . . )

RETOUR SOMMAIRE  PATRIMOINE RELIGIEUX

fond photographique BJ(c) 12-2016 - mise en page goelandmedia.prod@gmail.com

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES du BLOG --> ARCHIVES

Voir les commentaires

LEKEITIO, son histoire, son implantation, ses particularités ( EUSKADI - Pays Basques - Espana )

__________________________

LEKEITIO, son histoire, son implantation, ses particularités

( EUSKADI - Pays Basques - Espana )

__________________________

LA PECHE

textes inspirés de wikipedia (c) et autres sources personnelles 

La pêche a été l'économie de base de la localité.

À partir de l'année 1500 jusqu'en 1900 Lekeitio a été le second port en importance de la province jusqu'à son dépassement par sa voisine Ondarroa.

Parmi les espèces pêchées il faut souligner l'importance de la chasse à la baleine, qui a été pratiquée pendant le Moyen Âge et l'ère moderne. Tellement importante que cette ressource est représentée dans les armoiries de la ville.

À la fin du XXéme siècle la pénurie de captures et les problèmes avec les lieux de pêche font que l'activité de cette pêche entre en crise; Cette crise influençant les autres secteurs en rapport avec cette activité.

Pour se substituer à la pêche on développa une importante activité touristique exploitant l'engouement pour la beauté du site qui séduit les touristes .

Le 1er décembre 1981, la vice-conseillère de l’administration mubicipale décide de changer le nom officiel de la ville de Lequeitio par Lekeitio.

LEKEITIO, son histoire, son implantation, ses particularités ( EUSKADI - Pays Basques - Espana )

__________________________

LES CONFLITS de PECHE entre LEKEITIO et ONDARROA

__________________________
De tout temps, dés la fondation des villes d' Ondarroa et de Lekeitio et en raison d'un flou dans leurs limites, sont apparus des problèmes et des procès entre les habitants des deux cités . Le plus grand procès, qui a duré plus de 100 ans, était en rapport avec l'extraction de bois d'Amallo pour lesquels les habitants d' Ondarroa refusaient de payer l'impôt à ceux de Lekeitio.

Le procès a été résolu en faveur de ceux de Leketio par une sentence prononçée en 1338, par un comité de sages des deux villes ; le 29 janvier 1379, elle sera confirmée par le seigneur de Biscaye " Juan Núñez de Lara  " et en 1386 et 1396 par le roi de Castille. 

Pour les affaires maritimes , les deux villes de pêche, ont été aussi en conflit.

Pour la pêche à la baleine, qu'on pratiquait généralement à proximité de la côte, avec des vigies, sont apparus nombre d'occasions de conflit; pour, par exemple, prendre en compte celui qui l'avait vue le premier; ou celui qui gardait cette dernière une fois blessée.

Sur la pêche de la baleine on note un témoignage rédigé en 1233, quand le roi Alphonse VIII de Castille accorda des privilèges à Mutriku. En 1581 on trouve trace d'une sentence prononcée pour un conflit dans la chasse d'une baleine entre Lekeitio et Ondarroa ; et le 3 mai 1644, on rédige une capitulation qui essaye de réglementer cette même chasse. Les décrets sont modifiés en 1676, mais des problèmes sont encore apparus jusqu'à la disparition des dernières baleines.

Non seulement la baleine a été cause de conflit, mais il y a eu aussi eu des conflits avec les cordas qui on dù être réglés par des accords dés 1568. La pêche à la langouste a aussi été conflictuelle, confrontation qui s'est terminé en 1763 suite à 14 procès. Les pêcheurs de Lekeitio essayant de l'interdire aux pêcheurs d'Ondarroa dans tout le littoral biscaïen jusqu'à Zumaia. Cette fois la justice a donné la raison aux Ondarrais.



 

LEKEITIO, son histoire, son implantation, ses particularités ( EUSKADI - Pays Basques - Espana )

__________________________

SITUATION GEOGRAPHIQUE de LEKEITO

__________________________

Située dans le nord-ouest de la « COMARQUE « et sur le littoral oriental de la province, la ville de Lekeitio est ouverte sur la mer par une petite baie ;l'île de San Nicolás, île accessible à pied en marée basse, en occupe le centre.

La rivière Lea se transforme en ria à son embouchure et sépare Lekeitio de sa voisine l'elizate de Mendexa. Tant la ria que la plage sont fréquentés par les habitants de la ville. Dans le bassin de la rivière, subsistent encore quelques chantiers navals.

L'économie de la ville de Lekeitio a toujours été influencée par la mer. La pêche a été sa valeur fondatrice . A une certaine époque,le transport maritime a aussi été une source de revenus importante. Autour de la pêche et de la mer un bon nombre d'industries auxiliaires et des conserveries se sont développées.

Les rues de Lekeitio offrent un riche patrimoine tel, par exemple la basilique de la Asunción de Santa María, avec un magnifique retable gothique plaqué or, considéré comme le troisième plus grand de l'État. Parmi de nombreux autres monuments architecturaux, les Palais d'Uriarte, d'Oxangoiti, d'Uribarri et d'Abaroa sont les plus visités.

__________________________

un peu d' Histoire

_______________________

La présence humaine sur le territoire de la ville de Lekeitio remonte à la Préhistoire ; certifiée par les restes trouvés dans le gisement de la grotte de Lumentza. Ces vestiges couvrent les périodes courant du Paléolithique Supérieur jusqu'à la romanisation, quelques indices indiquent que la grotte a pu être habitée dans la période Aurignacienne. Ce gisement a été étudié pendant les années 1930. Ainsi que des découvertes, moins intéressantes, dans le gisement de Santa Katalina où a été constaté l' installation d'une Communauté collectant mollusques et crustacés.

 

Ont été aussi trouvés des indices de règlement d'époque romaine datés entre la fin du Ier et le début du Véme siècle.

En 1325 Maria Díaz de Haro, Dame de Biscaye, fonde la ville de Lekeitio et lui accorde juridictions et limites concrètes. Le refus de ces limites par les habitants des elizates qui entouraient la ville, et appartenant à la Tierra Llana de Biscaye, a donné lieu à de nombreux conflits.

En 1334 le roi Alphonse XI confirme la lettre au peuple et la juridiction accordée à la ville et ordonne de dresser des murailles. La juridiction accordée à la ville de Lekeitio lui permettait, entre autres, d'élire son gouvernement, " le Concejo ", avec ses correspondants regidores (régisseurs) et maire.

Une particularité de la juridiction de Lekeitio était que la ville était copropriétaire des biens de l'église de Santa María .Ceci lui permettait d'administrer les revenus de ses propriétés et de désigner les ecclésiastiques. Sur cette commune ont été publiés des décrets municipaux considérés comme les plus anciens du territoire historique biscaïen. Ces décrets régissaient tous les aspects de la vie commune  des habitants de Lekeitio.

LEKEITIO, son histoire, son implantation, ses particularités ( EUSKADI - Pays Basques - Espana )
LEKEITIO, son histoire, son implantation, ses particularités ( EUSKADI - Pays Basques - Espana )LEKEITIO, son histoire, son implantation, ses particularités ( EUSKADI - Pays Basques - Espana )
LEKEITIO, son histoire, son implantation, ses particularités ( EUSKADI - Pays Basques - Espana )

RETOUR SOMMAIRE  PATRIMOINE RELIGIEUX

fond photographique BJ(c) 12-2016 - mise en page goelandmedia.prod@gmail.com

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES du BLOG --> ARCHIVES

Voir les commentaires

Publié le par Ber Dranreb
Publié dans : #CAMINO DEL NORTE, #CHEMIN SAINT JACQUES, #EGLISE-MONASTERE, #ESPAGNE, #ITINERANCE, #PATRIMOINE - VILLAGES, #PAYS BASQUE
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine

__________________________

LE PHARE SANTA CLARA

__________________________

Aux origines , sur ces côtes escarpées du pays Basque ( EUSKADI - Espana), un réseau de tour de guet avait été bâti pour signaler le passage des baleines et les inquiétantes voiles des bateaux pirates, ainsi que pour annoncer l'arrivée des tempêtes. Conséquence du développement continuel des flottes de pêche, il parut nécessaire de guider les navires et les tours laissérent la place à un cordon de phares. Le seul phare , visitable facilement de cette région est celui de LEKEITIO ; le phare est un bâtiment cubique hérissé de sa tour lumineuse .

__________________________

AU RYTHME des criées, l'empreinte historiques des enclaves côtières

__________________________

 

Sur la côte de " cette mer Cantabrique " , des familles entières vivaient de la mer ; les Hommes de tous ages partaient pêcher et harponner, parfois jusqu'à Terre Neuve; certains prétendent que les marins basques auraient touché les côtes américaines bien avant Christophe Colomb. Les femmes restées à terre entretenaient et ravaudaient les filets ( Rederas ) . D'autres aidaient au déchargement et à la vente des prises ( Neskaitas ) vendant les poissons de porte en porte ou sur les marchés et places des bourgades.

De ce vivier de hardis marins, tout naturellement, émergérent des personnalités exceptionnelles tels " Juan Sebastian ELKANO " ( née à Getaria ) pilote de Magellan seul survivant de ce premier tour de terre avec 18 compagnons sur les 250 partis d'Espagne. " Andres Urdanetta " fit lui aussi le tour du Monde, ou encore " Cosme Damien de CHURUCCA " ( natif de Mutriku ) qui cartographia les caraibes et mourrut sur le pont de son navire à la bataille de Trafalgar ( sous les couleurs espagnoles alliées de Napoleon ) .

 

LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine

__________________________

LEKEITIO, le village , la ria , les délicieux pintxos ( pintchos ) . . .

__________________________

Lekeitio, Lekitto (familier) en basque ou Lequeitio en espagnol est un village côtier de Biscaye ( BISCAIA ) dans la communauté autonome du Pays basque ( Espana ). Au Pays Basque, impossible de ne pas succomber à la tentation des célèbres « pintxos » : ces délices miniatures de la grande cuisine sont exposés à la vue de tous dans les bars. ( prononcer « pintchos « - les tapas en espagnol )

___________________________

Lekeitio est avant tout un village pêcheur ; situé sur les flancs des montagnes Otoio (399 m) et Lumentza , dans la région de Lea-Artibai ( BISCAIA ) .

La rivière Lea débouche à la hauteur de Lekeitio, entre les plages d'Isuntza et de Karraspio, en laissant sur sa gauche l'île San Nicolás. Son nom paraît être une déformation de legoitio signifiant Endroit sur le Lea, se référant à la rivière. On dit que c'est la façon la plus ancienne de dire sable, Legar (gravier) preuve de nom.

LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine

__________________________

DIAPORAMA SUR LA VILLE de LEKEITIO et ses ENVIRONS 

__________________________*

Pour le SONORISER, cliquez sur l'onglet sous le diaporama !

LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine

Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'onglet CI-DESSUS !

__________________________

DIAPORAMA SUR LE PORT de LEKEITIO et ses ENVIRONS 

__________________________*

La disparition des baleines de la côte cantabrique, fit cesser la pêche au harpon . La pêche dù se redéployer vers d'autres proies, Morues, Dorades et Anchois, pris au filet ou à la ligne, ont permis de pérèréniser le développement de tous ces ports, véritables enclaves côtiéres, corsetées dans d'étroites Ria .

 

La mer a laissé son empreinte sur tous ces bourgs, traversés par le CAMINO del NORTE. Pour le pélerin chaque plongée dans ces estuaires provoque la découverte de ce monde maritime, de ces odeurs, de ces bruits et rumeurs.

Visiter ces ports parmi les plus actifs d'Espagne , y faire halte est un immense privilège; Ondarroa, Funtarrabia et Getaria sont les plus connus;, mais Lekeitio, plus loin sur la côte a été le lieu de rencontres hors du commun . 

Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017

Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017

RETOUR SOMMAIRE  PATRIMOINE RELIGIEUX

fond photographique BJ(c) 12-2016 - mise en page goelandmedia.prod@gmail.com

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES du BLOG --> ARCHIVES

Voir les commentaires

Publié le par Ber Dranreb
Publié dans : #CAMINO DEL NORTE, #CHEMIN SAINT JACQUES, #EGLISE-MONASTERE, #ESPAGNE, #ITINERANCE, #PAYS BASQUE
Pour AFFICHER PLEIN ECRAN, cliquez sur les photos !  -   goelandmedia.prod@gmail.com (C)

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN, cliquez sur les photos ! - goelandmedia.prod@gmail.com (C)

GERNIKA - PALAIS de la JUNTE -

l'ARBRE SACRE - Le toit de verre - la salle du parlement 

___________________________

LES FUEROS ( FORS )

___________________________

CHARTES DES LIBERTES BASQUES

Au IXéme siècle, c'est le début de la reconquête des terres prises par les musulmans (Reconquista) et le Pays basque fut tantôt partie du royaume de Navarre et et tantôt du royaume de Castille. C'est à ce moment que sont mises en place des fueros ( fors ) .

En Espagne, il s'agit d'une charte accordant aux populations des privilèges et des libertés et issue d'une synthèse entre les lois romaines et wisigothes. Elles sont conclues entre le roi et une vallée, une ville ou un village. Dans les provinces basques, il s'agit au contraire d'un texte que le seigneur jure de respecter pour obtenir l'obéissance de son peuple. Les députés des provinces basques y mettent par écrit les libertés et les franchises que le peuple basque veut conserver.

Au sud, le pouvoir des fueros est contesté par des économistes qui y voient un frein au développement économique. Lors d'une guerre de succession entre Isabelle II d'Espagne et son oncle Don Carlos, les avis sont partagés sur les fueros entre ces deux héritiers du trône. Lors de ces première puis seconde guerre carliste entre 1833-1839 puis 1872- 1876 , des guérillas des populations basques s’opposent aux armées des gouvernements libéraux espagnols. Mais en 1876 les fueros sont abolis par ordre du roi et le pouvoir central est affirmé.

La fin du XIXéme siècle est marquée, côté espagnol, par la naissance du nationalisme basque. En 1895, le mouvement nationaliste basque, EAJ/PNV (Euzko Alderdi Jeltzalea - Partido Nacionalista Vasco, en castillan) ou EAJ-PNB (Parti Nationaliste Basque, en français), voit le jour et réclame le retour des fueros et l'autonomie des provinces basques. En 1930, des mouvements de gauche et du Front populaire émergent dans les deux pays. En 1931, la république est déclarée en Espagne et la droite prend le pouvoir; en 1936 les progressistes gagnent les élections, rétablissant au passage l’autonomie du pays Basque ( et les fueros ) .En 1939 après la victoire des « nationalistes «, retour en arrière et abolition des Fueros .

De nos jours les FUEROS ont été rétablis ; c’est devant l’arbre vénérable que le chef du gouvernement autonome prête serment de respect aux fueros , en dignes successeurs de toute une lignée de seigneurs et de rois . . .

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN, cliquez sur les photos !  -   goelandmedia.prod@gmail.com (C)

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN, cliquez sur les photos ! - goelandmedia.prod@gmail.com (C)

Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017

Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017

Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSUS ! - bj photos(C)02-2017

EGLISE Santa Maria de GERNIKA

— — — — — — — — — — —

C’est en 1418, que commença la construction de cette église gothique avec trois nefs et cinq sections, une abside polygonale avec un triforium et un portail très ouvragé, avec tympan et porche en ogive ;

sa sculpture monumentale datée de 1449 , a été exécutée par le sculpteur Sancho d’Emparan. Les aléas de l’histoire ont entraîné certaines discordances de style dans l’édifice et ont retardé le déroulement de sa construction jusqu’en 1715 . Ceci en faisant une église à colonne "église -salon" déjà de style Renaissance, si habituel dans ce qu’on appelait le "gothique basque"; puis on construisit le chœur, mit en place des chapelles basses entre les culées et on les couvrit de voûtes renforcées de croisées d’ogives.

 

 

Le clocher, œuvre de Manuel Capelastegui, a été érigé en 1776. On remarque à l’intérieur un orgue signé de Walcker de 1889 ainsi que des peintures de José Capuz, Moisés Huerta, Francisco Asorey et Mateo Inurria.

Bien que l’église ait résisté au bombardement de la ville, ce dernier la toucha durement, surtout la Maison paroissiale, dont les archives disparurent dévorées par les flammes.

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN, cliquez sur les photos !  -   goelandmedia.prod@gmail.com (C)

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN, cliquez sur les photos ! - goelandmedia.prod@gmail.com (C)

RETOUR SOMMAIRE  PATRIMOINE RELIGIEUX

fond photographique BJ(c) 12-2016 - mise en page goelandmedia.prod@gmail.com

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES du BLOG --> ARCHIVES

Voir les commentaires

Publié le par Ber Dranreb
Publié dans : #CAMINO DEL NORTE, #CHEMIN SAINT JACQUES, #EGLISE-MONASTERE, #ESPAGNE, #ITINERANCE, #PATRIMOINE - VILLAGES, #PAYS BASQUE
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis

GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI -

Ville martyrisée par les Nazis 

___________________________

Gernika-Lumo, nom officiel basque, ou Guernica y Luno en espagnol)

___________________________

Guernica (ou Gernika-Lumo, nom officiel basque, ou Guernica y Luno en espagnol) est une commune de Biscaye ( communauté autonome du Pays basque – Espana ).Capitale historique et spirituelle du Pays basque, elle est particulièrement connue pour sa destruction, le 26 avril 1937, par les aviateurs de la légion Condor, envoyés par Hitler afin de soutenir le général Franco.

Ce bombardement a inspiré de nombreux artistes: Guernica est le nom d'un tableau de Pablo Picasso, d'une sculpture de René Iché, d'une des premières musiques électroacoustiques de Patrick Ascione, d'une composition musicale de René-Louis Baron et d'un poème de Paul Éluard (La victoire de Guernica).

 

___________________________

Un Bombardement tristement précurseur

___________________________

Au coeur de la guerre civile Espagnole, le 26 avril 1937, quatre escadrilles de la légion Condor de l'aviation allemande, protégées par des avions de chasse italiens, procèdent au bombardement de la ville de Gernika. L'attaque commence à 16 h 30, aux bombes explosives puis à la mitrailleuse , puis aux bombes incendiaires, pendant plus de trois heures. Après avoir lâché quelque cinquante tonnes de bombes incendiaires, les derniers avions quittent le ciel de Gernika vers 19 h 45. Après le bombardement, un cinquième de la ville était en flammes, et l'aide des pompiers de Bilbao se révélant inefficace, le feu se propagea aux deux tiers des habitations. Les estimations des victimes oscillent entre 800 et 1600 morts .

Sans préavis , sur la justification de la destruction d’une usine d’armement ( Sté ASTRA qui n’a pas été touchée ) ; l ’attaque menée par les Nazis de la « légion Condor «, soigneusement planifiée pour causer un maximum de morts, a été perpétrée un Mercredi , jour de marché , sur des rues bondées de forains et d’acheteurs, avec beaucoup de femmes et d’enfants ,immolés !

L’Histoire a reconnu que ce crime de guerre a été l’initiateur d’une longue série de » crimes contre l’humanité « menés au nom de la guerre de terreur contre les civils; durant le deuxième conflit mondial , avec son industrialisation de la guerre , les suivantes ont été Varsovie ( 3 semaines de bombardement ) , puis Londres et Coventry ( qui a été rasée ) , auxquels ont répondu Hambourg ( et ses milliers de civils incinérés dans leurs abris); le point d’orgue a été Dresde ( 120 000 morts ) avec le bombardement systématique des colonnes de secours; le final de cet enchaînement d’horreur étant les deux bombardements atomiques du Japon !

GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis

__________________________

L'ARBRE SACRE -

l'arbre au serments " des fuegos " 

 

__________________________

GERNIKA devint rapidement la capitale spirituelle du Pays basque, lorsque les assemblées législatives de Biscaye ont commencé à s'y tenir et que les seigneurs de Biscaye (puis les rois de Castille et d'Espagne ainsi que, de nos jours, les lehendakariak de la Communauté autonome basque) sont venus y prêter serment lors de leur accession au pouvoir.

 

 

Cette cérémonie s'est déroulée symboliquement sous l'arbre de Guernica,

conformément à la tradition, assez généralisée en Europe médiévale et fortement enracinée chez les Basques, de se réunir sous un arbre, généralement un chêne comme c'est le cas à Guernica, pour décider en assemblée plénière des intérêts de la communauté.

___________________________

Bref HISTORIQUE – Le MOYEN AGE

___________________________

En ces lieux, le comte Don Tello a fondé le 28 avril 1366 la ville de Guernica. À l'origine, la ville était située dans le carrefour formé par les routes de Bermeo à Durango et de Bilbao à Elantxobe et Lekeitio ; sa situation est un point commercial stratégique qui justifie l'endroit de sa construction. Le port a acquis une importance particulière puisqu'il était la fin de la partie navigable du fleuve Oka, qui commençait à Mundaka. De petits bateaux de marchandises y circulaient, décrits dans différents ouvrages comme nadichuelos mercantiles. Cette lettre, au peuple de la ville en décrit ces faits fondateurs .

textes inspirés de wikipedia(c) et autres sources personnelles .

 

RETOUR SOMMAIRE  PATRIMOINE RELIGIEUX

fond photographique BJ(c) 12-2016 - mise en page goelandmedia.prod@gmail.com

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES du BLOG --> ARCHIVES

Voir les commentaires

Publié le par Ber Dranreb
Publié dans : #CAMINO DEL NORTE, #CHEMIN SAINT JACQUES, #EGLISE-MONASTERE, #ESPAGNE, #ITINERANCE
Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016

BAREYO – CANTABRIA

EGLISE ROMANE sur le CAMINO del NORTE - Sta MARIA de BAREYO

___________________________

L’Église SANTA MARIA de BAREYO est l’église Romane du village de BAREYO en CANTABRIE ( Cantabria ) -

Elle a été déclarée ( classées ) Bien d’Intérêt Culturel en 1978 – Elle se trouve sur un point haut de la route entre Arnuero et Ajo ,sur une petite éminence de 13 mètres de haut ( côte de Trasmiera ) .

 

 

Elle est citée dans le Cartulaire de SANTA MARIA del PUERTO de SANTONA ce qui permet de de la dater de la fin du XIIéme siècle . La nef a été remaniée et coiffée d’une coupole au XVIéme siècle ; ainsi que le portail et le clocher qui ont été, de plus, restaurés au XXéme siècle .

____________________________

textes sources web(c) et autres sources personnelles - goelandmedia.prod@gmail.com (c) -

_____________________________________

La iglesia de Santa María es una iglesia románica española localizada en el término municipal de Bareyo (Cantabria) que fue declarada Bien de Interés Cultural en el año 1978. Se encuentra en un altozano con vistas a la costa de Trasmiera, en un desvío de la carretera entre Arnuero y Ajo, junto a una encina centenaria que alcanza más de 13 metros de altura.

Se trata de una iglesia románica ya mencionada en el Cartulario de Santa María del Puerto de Santoña, lo que proporciona elementos para su datación. Se cree que es de finales delsiglo XII. Posteriores son la cubierta de la nave y la puerta de entrada (siglo XVI) así como la torre (siglo XX).

De esta manera, acaba teniendo en la cabecera, una estructura trebolada que, según Campuzano y Zamanillo, "habría que poner en relación con la arquitectura mozárabe".

Del exterior destaca el ábside semicircular. Está dividido en tres calles verticalmente por medio de columnas, y horizontalmente, mediante una i mposta con una doble moldura cóncava cuyo perfil es un cuarto de círculo, llamada "caveto". En lo alto está rematado por una cornisa adornada por bolas y apoyada encanecillos de motivos diversos, tanto geométricos, y vegetales como animales y humanos . . .

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016
Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016
Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016

Église SANTA MARIA de BAREYO

___________________________

Eglise Romane du village de BAREYO en CANTABRIE ( Cantabria ) -

Elle présente une structure " trilobée " qui pourrait être considérée comme un lien avec l'architecture " MOZARABE "

( influencée par les architectures sacrées d'Andalousie musulmane ) .

Vu de l'extérieur son abside semi-circulaire, est divisée en trois volumes verticaux par des colonnades couronnées d'un moulure concave double en quart de cercle . Les frises et chapitaux sont d'une grande beauté, habillement déclinés en motifs divers , soit géométriques , soit végétaux ou animaux . De même on peut y remarquer de très belles représentations humaines .

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016
Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016

RETOUR SOMMAIRE  PATRIMOINE RELIGIEUX

fond photographique BJ(c) 12-2016 - mise en page goelandmedia.prod@gmail.com

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES du BLOG --> ARCHIVES

Voir les commentaires

Le PLATEAU de GANAGOBIE , son PRIEURE, SON CHATEAU, ses panoramas

Le PLATEAU de GANAGOBIE ,

son PRIEURE, SON CHATEAU, ses panoramas 

____________________________

Ganagobie le plateau

____________________________

Ce jour là, nous avons laissé nos véhicules au parking juste à la sortie du pont Romain ( en direction de Lurs ), sous le plateau ; une montée tranquille de 200 m par un sentier coupant les lacets de la route de l’abbaye, nous a conduit jusqu’au sommet du plateau .Au niveau du parking du prieuré de Ganagobie, nous avons longuement contemplé le cours de la Durance se tordant en méandres dans le désert caillouteux de son lit majeur .Au loin au sud sur sa croupe, le beau Village de Lurs ( autre oppidum ) brille dans les feux du soleil levant .

Le parcours sur le plateau s’avère facile et plein de découvertes ; après une pose devant le portail Roman de l’abbaye, une rapide visite des tombes taillées dans le roc au pieds du calvaire , un moment de recueillement devant les tombes des bénédictins, inhumés sur place , nous nous mettons en route pour un tour complet du plateau, privilégiant les sentiers en bord de vide . Au fil des paysages que nous ouvre le plateau sur 360° , nous allons parcourir 28 siècles d’histoire .Par le beau calvaire, face à Peyruis et aux sommets Est du Sisteronnais et de la Chaîne de la Blanche , nous accédons au sentier en bord de falaise !

En quelques centaines de mètres nous tombons sur les grottes cellier du Château , puis sur son rempart sud; nous sommes là dans la partie où les traces de l’homme néolithique sont visibles, ses plus anciennes ( entre 2800 et 1800 av. J.C.). Sur cette étrave face au nord , les hommes avaient édifié un village fortifié, un refuge contre les pillards parcourant le sillon de la Durance , un poste de gué. Face au sud, un puissant rempart de pierre sèche verrouillait les accès ; ce type de constructions se nomme un « Oppidum barré « le sud de la France en compte près de 800 actuellement recensés. Trois autres sont directement visible depuis Ganagobie , ceux de Lurs , du Belvédère ( au dessus de Volx ), et roche amère ( au dessus de Villeneuve ) .

C’est sur le site de cet oppidum qu’a été, par la suite, construit le « Château « avec rempart , courtine d’accès, chapelle et nombreuses maisons. Il est difficile pour le profane de faire le tri entre les postes de gué préhistoriques ou moyenâgeux ( certains creusés dans le roc ou bâtis en pierre sèches ) , tant ces constructions sont imbriqués les unes dans les autres .

CI-DESSOUS, DIAPORAMA sur le CHATEAU   -  Fond photographique BJ(c)02-2017CI-DESSOUS, DIAPORAMA sur le CHATEAU   -  Fond photographique BJ(c)02-2017
CI-DESSOUS, DIAPORAMA sur le CHATEAU   -  Fond photographique BJ(c)02-2017

CI-DESSOUS, DIAPORAMA sur le CHATEAU - Fond photographique BJ(c)02-2017

POUR SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET ci-dessous !
POUR SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET ci-dessous !
POUR SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET ci-dessous !
POUR SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET ci-dessous !
POUR SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET ci-dessous !
POUR SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET ci-dessous !
POUR SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET ci-dessous !
POUR SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET ci-dessous !
POUR SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET ci-dessous !
POUR SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET ci-dessous !
POUR SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET ci-dessous !
POUR SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET ci-dessous !
POUR SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET ci-dessous !
POUR SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET ci-dessous !
POUR SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET ci-dessous !
POUR SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET ci-dessous !
POUR SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET ci-dessous !
POUR SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET ci-dessous !

POUR SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET ci-dessous !

POUR SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET ci-dessus !

Le PLATEAU ,ses AIGUIERS , sa CARRIERE de MEULES

__________________________

Sur ce long plateau, orienté SUD-NORD, une épaisse couche de grès couvre l'assise calcaire ; cette assise sculptée par l'érosion a donné les falaises participants à la protection des établissements humains ; et au dessus la couche de grès a entretenu une certaine humidité certainement propice aux cultures , mais aussi a permis de créer des bassins ( des aiguiers ) et aussi d'extraire des pierre à meuler ( des meules ) .

Au cours de cette marche sur la périphérie du plateau , on découvre donc, soit des cavités circulaires correspondants à l'extraction , soit des meules à demi taillées, mais laissées in-situ à cause de défauts de la roche .

Les restes d'un petit sarcophage sont visibles au bord du sentier, en fin de parcours .

Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET au dessus !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET au dessus !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET au dessus !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET au dessus !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET au dessus !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET au dessus !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET au dessus !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET au dessus !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET au dessus !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET au dessus !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET au dessus !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET au dessus !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET au dessus !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET au dessus !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET au dessus !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET au dessus !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET au dessus !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET au dessus !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET au dessus !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET au dessus !

Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET au dessus !

RETOUR SOMMAIRE

PATRIMOINE RELIGIEUX

fond photographique BJ(c) 01-2017 - mise en page goelandmedia.prod@gmail.com

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES 

SOMMAIRE

Le PLATEAU de GANAGOBIE , son PRIEURE, SON CHATEAU, ses panoramas

Voir les commentaires

Publié le par Ber Dranreb
Publié dans : #EGLISE-MONASTERE, #PATRIMOINE - VILLAGES, #LAC, #QUEYRAS, #ITALIE
pour afficher PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)01-2017

pour afficher PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)01-2017

EGLISES de PONTE CHIANALE

( Val VARAITA - Provincia di Coni - ITALIA )

__________________________

plus de  photos sur EGLISES du VAL VARAITA 

VILLAGES de CHIANALE et PONTE CHIANALE 

Comme toutes les églises de ces merveilleuses valais vaudoises Italiennes, frontalières de la France , le patrimoine est ici magnifique .La fantaisie du baroque y est déclinée sans limites mais toujours de façon très esthétique. Les fresques sont éblouissantes, parfaitement entretenues,malgré les excés du climat alpin .Nous sommes en pays de " langue d'oc " et les drapeaux occitans ne sont pas rares. L'accueil des habitants du Val Varaita est analogue à leur cuisine, chaleureux et souriant . 

pour afficher PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)01-2017pour afficher PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)01-2017pour afficher PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)01-2017

pour afficher PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)01-2017

Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !

Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !

Pour sonoriser le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSUS !

pour afficher PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)01-2017pour afficher PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)01-2017pour afficher PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)01-2017

pour afficher PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)01-2017

pour afficher PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)01-2017pour afficher PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)01-2017

pour afficher PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)01-2017

RETOUR SOMMAIRE

PATRIMOINE RELIGIEUX

fond photographique BJ(c) 01-2017 - mise en page goelandmedia.prod@gmail.com

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES 

SOMMAIRE

Voir les commentaires

Publié le par Ber Dranreb
Publié dans : #EGLISE-MONASTERE, #PATRIMOINE - VILLAGES, #PORTES-HEURTOIRS, #HAUTES ALPES
Forteresse de Mont Dauphin ( Hautes Alpes ) - photos BJ(c) 01-2017

Forteresse de Mont Dauphin ( Hautes Alpes ) - photos BJ(c) 01-2017

MONT DAUPHIN - citadelle de la Durance -

PORTE DU BRIANCONNAIS ( Hautes Alpes )  

___________________________

La forteresse de Mont-Dauphin 

Sentinelle de la Haute Durance

____________________________

Mont-Dauphin est située sur un plateau rocheux qui surplombe le confluent des vallées de la Durance, du Guil et du torrent de la Chagne, qui drainent les vallées menant aux col Agnel, du Montgenèvre et de Vars.

Toponymie -

_________________________

Le nom de Mont-Dauphin est nommé ainsi en référence au Grand-Dauphin, le fils aîné du roi de Louis XIV, la place forte étant située dans le Dauphiné. La petite cité est construite à l’extrémité du plateau de Millaures, ce qui signifie "à la croisée des vents" en occitan. Sur certaines cartes anciennes, le lieu est nommé Bouchet Saint-Antoine. Mont-Dauphin est bâti sur un plateau de poudingue dure et compacte. Une source thermale jaillit son pied (Plan de Phazy)

Forteresse de Mont Dauphin ( Hautes Alpes ) - CLIQUEZ sur les PHOTOS pour affichage plein écran Forteresse de Mont Dauphin ( Hautes Alpes ) - CLIQUEZ sur les PHOTOS pour affichage plein écran
Forteresse de Mont Dauphin ( Hautes Alpes ) - CLIQUEZ sur les PHOTOS pour affichage plein écran

Forteresse de Mont Dauphin ( Hautes Alpes ) - CLIQUEZ sur les PHOTOS pour affichage plein écran

La place forte de Mont-Dauphin construite par Vauban à partir de 1693 fait partie des 12 sites majeurs Vauban inscrits en 2008 au Patrimoine mondial de l'UNESCO.

En 1692, durant la guerre de la Ligue d'Augsbourg, Victor-Amédée II, duc de Savoie, s’est joint aux Alliés (Angleterre, Autriche, Provinces-Unies) en juin 1690.

De juillet à septembre 1692, à la tête d’une armée de quarante-cinq mille hommes, il envahit le Queyras et la vallée de la Durance, pour créer une diversion et diviser les forces françaises, dévastant tout sur son passage : ponts, villages, récoltes sur pied. Gap, Embrun, Guillestre sont prises et pillées. Seules l’arrivée de l’automne et la petite vérole font faire demi-tour à l’armée piémontaise. Il est ainsi démontré que les montagnes des Alpes ne sont pas suffisantes pour arrêter une armée.

LA « GRIFFE de VAUBAN «

___________________________

En septembre, sur ordre du roi, Vauban inspecte la frontière des Alpes. Après avoir fait une reconnaissance, il choisit, en novembre 1692, une position conseillée par Catinat, surplombant par des escarpements de 100 m de haut le confluent du Guil et de la Durance. L’ingénieur propose d’y construire une place forte nouvelle, destinée à verrouiller la vallée du Guil, et accueillant une population civile. « C’est l’endroit de montagnes, dit-il, où il y a le plus de soleil et de terre cultivée, il y a même des vignes dans son territoire, des bois, de la pierre de taille, du tuf excellent pour les voûtes, de la pierre ardoisine, de bon plâtre, de fort bonne chaux et tout cela dans la distance d’une lieue et demie, pas plus … »

 

Comme à son habitude, Vauban a tout prévu, tout calculé et, notamment, le coût de l’entreprise; dans un texte, il évalue les travaux à 770 000 livres, une somme raisonnable. Le projet est approuvé rapidement, le 4 mars 1693, notamment en raison de la qualité du roc de Mont-Dauphin, du poudingue, et de l’abondance du marbre rose à Eygliers . La construction débute immédiatement, et l’essentiel est réalisé ou commencé quand Vauban inspecte la place en 1700.

Forteresse de Mont Dauphin ( Hautes Alpes ) - photos BJ(c) 01-2017Forteresse de Mont Dauphin ( Hautes Alpes ) - photos BJ(c) 01-2017
Forteresse de Mont Dauphin ( Hautes Alpes ) - photos BJ(c) 01-2017

Forteresse de Mont Dauphin ( Hautes Alpes ) - photos BJ(c) 01-2017

Avec la signature du traité d’Utrecht et l’éloignement de la frontière, les seuls travaux restant à faire concernent des aménagements de détail et les adaptations indispensables aux évolutions techniques, et ce jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.

De NOS JOURS

___________________

Derrière les remparts en marbre rose, on voit les casernes où vivaient les soldats de Louis XIV, les échauguettes dominant l'à-pic où ils veillaient, la poudrière, l'arsenal où ils gardaient armes et poudre. On y trouve aussi un village insolite où 140 habitants vivent, dans un cadre extraordinaire baigné de soleil méridional, de neige éblouissante, de silence et de pierres imprégnées d'histoire. Du rempart, on observe le carefour stratégique de vallées, ayant justifié sa construction. On distingue nettement sommets du Queyras , les stations de ski de Vars et Risoul, les glaciers et sommets des 4.000m du massif des Ecrins. Avec un peu d’ imaginatio, on espère voir , les soldats du roy en tunique, tricorne et longs mousquets surgir des bastions.

Clocher de l'église SAINT LOUIS - Forteresse de Mont Dauphin ( Hautes Alpes )

Clocher de l'église SAINT LOUIS - Forteresse de Mont Dauphin ( Hautes Alpes )

__________________________

L'église Saint-Louis

__________________________

Ses fondations sont creusées à partir de 1697, la première pierre de l’église Saint-Louis est posée en 1700 et le chœur est achevé en 1704.

Sa particularité est de n’avoir jamais été terminée, il n’existe que le chœur et le transept. Le clocher, endommagé par un ouragan en 1838, est reconstruit en 1860. Dans son état actuel, l’église est longue de 18 m et haute de 1577. L'édifice est classé monument historique dés 1920 .

Pour sonoriser le DIAPORAMA ,cliquez sur l'onglet CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA ,cliquez sur l'onglet CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA ,cliquez sur l'onglet CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA ,cliquez sur l'onglet CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA ,cliquez sur l'onglet CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA ,cliquez sur l'onglet CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA ,cliquez sur l'onglet CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA ,cliquez sur l'onglet CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA ,cliquez sur l'onglet CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA ,cliquez sur l'onglet CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA ,cliquez sur l'onglet CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA ,cliquez sur l'onglet CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA ,cliquez sur l'onglet CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA ,cliquez sur l'onglet CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA ,cliquez sur l'onglet CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA ,cliquez sur l'onglet CI-DESSOUS !
Pour sonoriser le DIAPORAMA ,cliquez sur l'onglet CI-DESSOUS !

Pour sonoriser le DIAPORAMA ,cliquez sur l'onglet CI-DESSOUS !

Pour sonoriser le DIAPORAMA ,cliquez sur l'onglet CI-DESSUS !

fond photographique BJ(c) 01-2017 - mise en page goelandmedia.prod@gmail.com

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES 

SOMMAIRE

Voir les commentaires

Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -

__________________________

Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO -

Halte à ZELAIA - Camino de Norte -

__________________________

__________________________

SUR le CHEMIN entre ONDARROA et LEKEITIO

ville de Zelaia (Arantzazu)

__________________________

La ville de Zelaia (Arantzazu ) et MENDEXA communauté autonome de Pais Vasco.

À l'époque médiévale, temps d'Alphonse le Chaste qui règne depuis l'an 795 jusqu'en 843, se sont installées sur ces terres les lignées des Licona et des Mendexa (la grand-mère maternelle d'Ignace de Loyola appartenait à la première d'entre elle). . Bien que, les origines de Mendexa aient été probablement liées à un certain patrimoine féodal de Lekeitio.

Dans le bas Moyen Âge, Mendexa se forme comme église dépendante de Lekeitio. En 1545, après des luttes dures avec la mairie et le Conceil de Lekeitio, Mendeja dispose de propre paroisse, apparaissant de ce démembrement ecclésiastique l'elizate de Mendexa comme unité territoriale indépendante, répartie entre le petit noyau de Zelaia et les quartiers Iturreta, Leagi et de Likona, toute un paysage qui invite à la promenade et la détente.

Bien que, les origines de Mendexa aient été probablement liées à un certain patrimoine féodal de Lekeitio. Dans le bas Moyen Âge, Mendexa se forme comme église dépendante de Lekeitio. En 1545, après des luttes dures avec la mairie et le Conceil de Lekeitio, Mendeja dispose de propre paroisse, apparaissant de ce démembrement ecclésiastique l'elizate de Mendexa comme unité territoriale indépendante, répartie entre le petit noyau de Zelaia et les quartiers Iturreta, Leagi et de Likona, tout un paysage qui accueille le pélerin en marche .

Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES 

SOMMAIRE

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog