Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
ber.dranreb04.overblog.com - montagne et rando

ber.dranreb04.overblog.com - montagne et rando

PHOTOS de MONTAGNE - RANDONNEE - PATRIMOINE - Randonnée Eté - Hiver - PHOTO Naturaliste et Patrimoniale - sites liés : ASPTT MONTAGNE Rando Digne et FFRANDONNEE 04 -

LIENDO cité pittoresque de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE

LIENDO cité de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE 

LIENDO - CANTABRIA - ESPANA 

___________________________

CANTABRIE ( Cantabria-Espana )

La Cantabrie (Cantabria en espagnol) est une communauté historique et une communauté autonome monoprovinciale espagnole. Elle est délimitée à l'Est par la Communauté autonome du Pays basque (province de Biscaye), au Sud par la Castille-et-León (provinces de León, de Palencia et de Burgos), à l'Ouest par les Asturies et au Nord par la mer Cantabrique. Santander en est la capitale et la commune la plus peuplée.

____________________________

La communauté est mentionnée pour la première fois en 195 av. J.-C., lorsque Caton l'Ancien parle, dans Les origines, de la naissance de l'Èbre dans le pays des cantabres.

La Cantabrie appartient à la corniche cantabrique, nom qui désigne la bande de terre, entre la mer Cantabrique et la cordillère Cantabrique, située au Nord de la péninsule Ibérique. Elle possède un climat océanique humide qui se caractérise par des températures modérées et est fortement influencé par les vents de l’océan Atlantique qui se brisent contre les montagnes. Les précipitations moyennes, de l’ordre de 1 200 mm, favorisent la croissance végétale.

Il s'agit de la plus riche communauté au monde en gisements archéologiques du Paléolithique supérieur. Les premiers signes de l'occupation humaine datent cependant du Paléolithique inférieur, même si cette période n'est pas aussi bien représentée dans la région. La grotte d'Altamira, dont les peintures datent entre 16 000 et 9 000 av. J.-C., a été déclarée patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO avec neuf autres grottes de Cantabrie.

____________________________
LIENDO est une cité de la communauté autonome de Cantabria ( Espana ).

La ville est bâtie dans une anse de la côte orientale de Cantabrie , mais ne possède pas de vastes plages; elle est encadrée par de spectaculaires falaises.

Placée au débouché d’une belle vallée verdoyante, à la riche agriculture, elle est subdivisée en treize hameaux distincts. Idéalement située à 52 kilomètres de Santander , non loin de Laredo et Castro Urdiales (deux des stations touristiques les plus importantes de Cantabrie ).

Autour de Hazas, le chef lieu, s’égrainent les douze hameaux. Le littoral est abrupt, avec les plus hautes falaises de la région. On remarque depuis le chemin deux petites criques, à l'abri des majestueux monts Candina et Yesera, elles se nomment San Julian et Valdearenas (ou Sonabia). L’accès à cette dernière est compliqué, et doit être fait à partir de Oriñón hameau de Castro Urdiales.

LIENDO cité pittoresque de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE LIENDO cité pittoresque de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE

__________________________

LIEN VERS DIAPORAMA sur la CATHEDRALE ( ci dessous )

NOTRE DAME DE L'ASSOMPTION à LIENDO <--- ICI

__________________________

Plus de détails sur l'architecture et les trésors de l'église

de LIENDO !

 

LIENDO cité pittoresque de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE

SANCTUAIRES de LIENDO 

___________________________

L'église paroissiale est dédiée à la vierge et se nomme  « Notre Dame de l'Assomption de Liendo;

Classée « Bien d'Intérêt Local « depuis 2002 . C’est un édifice monumental, d'une grande richesse en décoration intérieure. Il s’agit principalement de l’oeuvre de Pedro Stonecutter de la Tour Bueras.

La nef est pourvue , d’un beau porche couvert, au niveau de la porte sud; son accès entre les colonnades doubles, soutenant une belle niche voûtée est remarquable . Son clocher est aussi un très bel ouvrage .

Plus loin se situe la chapelle de Saint- André; elle est inventoriée, elle aussi depuis 2002, ainsi que le pont romain d'accès. Ces deux ouvrages sont situés dans le hameau ( ou quartier) de Villaviad.

L’ermitage de San Julian, est aujourd'hui en ruines. Situé dans un cadre magnifique près de la plage éponyme, il est le plus ancien bâtiment de la ville; de ce bâtiment on profite d’ une vue magnifique sur la vallée. Il a été daté par l’historien Ramon Bohigas Roldán de la fin du XIIéme siècle ou du début du XIIIéme siècle.

____________________________

la célèbre Plaza de Navedo et le coeur de l'agglomération ; c'est le lieu où les principales célébrations se déroulent pour toute la vallée. A noter les très belles vues sur le mont Candina et son plus haut sommet, Solpico qui protège la ville de Liendo du vent du nord.

 

 


 

__________________________

LIEN vers DIAPORAMA sur le PATRIMOINE DE LIENDO ( ci-dessous )

PATRIMOINE de LIENDO  <---ICI

en cours d'élaboration

LIENDO cité pittoresque de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE LIENDO cité pittoresque de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE

SITUATION - PATRIMOINE de LIENDO ( HAZAS - Cantabria ) 

__________________________

La cité est nichée dans une vallée fermée ,sise entre les villes de Laredo et Guriezo . Le site surplombe la mer cantabrique encadré par spectaculaires falaises, preuve, s'il en est,  de la redoutable force d'érosion de la Mer Cantabrique ( Océan Atlantique ) .

La beauté de ses paysages , jointe à la forte présence d'une architecture d'un caractère traditionnel a incité la population à transformer sa ville en résidence d'été. Ceci a été, judicieusement fait en gardant aujourd'hui une activité de pêche et une forte activité touristique centrée autour de la belle plage de San Julian.

Parmi ses sites touristiques citons les " Manors " avec façade en pierre dans des fermes encloses; la monumentale église de Notre - Dame de l'Assomption , du XVIIe siècle à Hazas, offre une grande richesse de décoration intérieure. Elle est l'oeuvre de l'architecte Cantero Pedro de la Tour Bueras, qui a oeuvré des décénnies à sa construction . Le sanctuaire est pourvu d'une belle imposte couverte à  mi-chemin de la porte sud . Cet édifice comporte un portique d'accès avec deux colonnes, le tout couronné d'un niche voûtée . Sa tour-clocher  d'excellente facture domine le tout .

Le manoir de Albo dans Iseca vieux et la grotte dans Villaviad sont d'autres exemples de la valeur patrimoniale de Liendo.

Liendo anime aussi une chorale prestigieuse, fondée en 1981;composée de 45 voix polyphoniques elle est renommée régionalement et internationalement .

 


 

LIENDO cité pittoresque de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE

LE CAMINO del NORTE notre " CHEMIN " -

__________________________

Notre marche vers Liendo, toujours proche de l'océan, s'est faite de corniches en corniches, entrecoupée de criques confidentielles . Ces criques, véritables microcosmes toujours différents, nous ont contraint à de raides descentes suivies de raides montées dont une de 300 m pour passer un col. Cette étape, de 25 km et 500 m de dénivellation positive cumulée , a éprouvé certains d'entre nous . Mais la variété des paysages, le soleil omniprésent, la richesse de la flore, nous ont enthousiasmé . Tout au long de notre route, les sourires, les saluts joyeux, les questions sur notre origine ont été le noeud de nombreux et riches partages . En bref après une heureuse traversée du pays Basque ( l' EUSKADI radieuse ), nous avons été accueillis avec une grande chaleur et une bonhomie réjouissante . L'accueil des habitants de la Cantabrie restera pour nous un merveilleux souvenir . Je ne m'étendrait pas sur le patrimoine riche et variée de cette étape qui est décrit ci-dessus .

Notre hébergement dans une communauté religieuse, réputée dans les milieux Jacquaires a été parfait . Sous la poigne amicale de la Mère Supérieure, personnage atypique, redoutablement efficace, notre nuitée a été parfaite . La bonhomie de cet adorable personne, qui déambule avec son perroquet sur l'épaule, nous a particulièrement  amusé . Proche des vieux quartiers du centre de la ville, le couvent est trés bien placé pour la visiter. Pour le repas une nuée de restaurants sympathique nous a offert une cure de produits de la mer inoubliable . En BREF UNE SUPERBE ETAPE pour cette entrée en Cantabrie . 

Les tracés, parfois multiples des sentiers côtiers, sont assez aléatoires, mais ne présentent, toutefois aucun problème insurmontable ( Balisage rare ou inexistant.à certains endroits ). A dire vrai nous étions les seuls pèlerins visibles sur cet itinéraire au plus près de l'océan .

Pour nous le Chemin, ce n'est pas de suivre les " balises officielles ", mais d'adapter notre itinéraire de marche à l'intéret patrimonial ou esthétique des paysages, et aux haltes de méditation dans la plupart des sanctuaires rencontrés .

ULTREIA ( Toujours plus loin vers l'ouest . . . )

RETOUR SOMMAIRE  PATRIMOINE RELIGIEUX

fond photographique BJ(c) 12-2016 - mise en page goelandmedia.prod@gmail.com

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES du BLOG --> ARCHIVES

Voir les commentaires

Publié le par Ber Dranreb
Publié dans : #PATRIMOINE - VILLAGES, #INFOS
http://ber.dranreb04.overblog.com/une-artiste-de-talent-dignoise-soutient-les

CECI EST UNE PAGE DE RENVOIS

VERS L'ARTICLE COMPLET DECRIVANT MIROIRS ET VITRAUX DE PROVENCE 

SUIVEZ CE LIEN ----> ICI <----

_________________________

page endommagée excusez nous de cet incident

RETOUR SOMMAIRE  PATRIMOINE RELIGIEUX

fond photographique BJ(c) 12-2016 - mise en page goelandmedia.prod@gmail.com

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES du BLOG --> ARCHIVES

Voir les commentaires

Publié le par ASPTT04-MONTAGNE-Rando
Publié dans : #RAQUETTES, #PATRIMOINE - VILLAGES, #INFOS

Cet article est reposté depuis asptt04montagne.rando-digne-les-bains.

RETOUR SOMMAIRE  PATRIMOINE RELIGIEUX

fond photographique BJ(c) 12-2016 - mise en page goelandmedia.prod@gmail.com

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES du BLOG --> ARCHIVES

Voir les commentaires

Publié le par ASPTT04-MONTAGNE-Rando
Publié dans : #FFRANDONNEE 04, #INFOS

Cet article est reposté depuis asptt04montagne.rando-digne-les-bains.

RETOUR SOMMAIRE  PATRIMOINE RELIGIEUX

fond photographique BJ(c) 12-2016 - mise en page goelandmedia.prod@gmail.com

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES du BLOG --> ARCHIVES

Voir les commentaires

Publié le par Ber Dranreb
Publié dans : #PATRIMOINE - VILLAGES, #PORTES-HEURTOIRS
CLIQUEZ sur la PHOTO pour l' AFFICHER PLEIN ECRAN ! - fond photographique BJ(C)04-2017 -

CLIQUEZ sur la PHOTO pour l' AFFICHER PLEIN ECRAN ! - fond photographique BJ(C)04-2017 -

BELFORT - CITADELLE et REMPARTS -

___________________________

de VAUBAN à HAXO un chantier incessant durant près de 250 ans 

___________________________

les origines et l'arrivée de Vauban .

En 1648, le Traité de Westphalie met fin aux hostilités. Malgré une période troublée, le jeune comte de la Suze rétablit une stabilité dans la ville, modernise le château médiéval, développe la métallurgie au sud de la Vieille Ville dans le quartier nommé encore aujourd'hui le Fourneau. Belfort devient une ville française. En 1651, Gaspard de Champagne rejoint Condé et la Fronde. Finalement c'est le marquis Henri de La Ferté-Senneterre qui reprendra la ville le 7 janvier 1654 au nom du roi de France.En décembre 1659, le roi offre Belfort au cardinal Mazarin, dont sa nièce Hortense Mancini hérite deux ans plus tard.

La cité est alors pleinement intégrée au royaume de France, tandis que Montbéliard reste une enclave des ducs de Wurtemberg , tandis que le reste de la Franche-Comté est espagnole.

 

 

CLIQUEZ sur la PHOTO pour l' AFFICHER PLEIN ECRAN ! - fond photographique BJ(C)04-2017 - CLIQUEZ sur la PHOTO pour l' AFFICHER PLEIN ECRAN ! - fond photographique BJ(C)04-2017 -

CLIQUEZ sur la PHOTO pour l' AFFICHER PLEIN ECRAN ! - fond photographique BJ(C)04-2017 -

___________________________

La citadelle de Vauban ( XVIIéme Siècle ) et

ses améliorations par le Général Haxo ( XIXéme Siècle ).

___________________________

Quand Vauban découvre Belfort en juin 1675, il donne une description négative de la villotte de cent vingt deux maisons et du château qu'il découvre ; Louis XIV l'a missionné pour établir une ceinture de fer sur les frontières du Royaume de France.

La nécessité première de Vauban est d'agrandir la ville et de la fortifier pour empêcher de possible incursions allemandes. Il revient par deux fois à Belfort en 1677 et en 1679 avec le ministre de la Guerre Louvois pour organiser le pré carré. En juin 1686, la Ligue d'Augsbourg se crée pour contrer les aspirations annexionnistes du Roi de France. Le grand projet de fortification de Belfort devient une priorité et Vauban s’attelle à la tâche en accélérant les travaux en 1687.

Les aménagements gigantesques entrepris, tels que la fortification de la ville en pentagone avec des tours bastionnées, la déviation du canal, ( détournement de la rivière Savoureuse ) dureront jusqu'en 1703.

____________________________

Essor de la ville et fin conflictuelle de l'ancien régime

____________________________

Le visage de Belfort a totalement changé en quinze ans, la cité a doublé de taille et la population passe de 1 200 à 4 000 habitants. La garnison de plus de 2500 hommes constitue la majeure partie de la population.

Mais la ville, siège d'une délégation permanente d'Alsace, s'affirme progressivement comme un important centre administratif . François Noblat occupe l'accaparante fonction de subdélégué de 1715 à 1752. Il laisse la charge à celui qui l'a secondé, son neveu François-Bernardin Noblat, en poste jusqu'en 1770.

Autrefois, la grande ville locale était Montbéliard, mais, après une brève conquête par l'armée de Louis XIV, elle est demeurée sous l'égide de sa principauté allemande d'origine. Elle se retrouve logiquement délaissée par l'administration royale et les grandes routes traversant la région vont se croiser au seuil stratégique de Belfort . De ce nouveau nœud routier partent les routes vers Paris, Remiremont, Colmar, mais aussi la ville-république de Mulhouse, Bâle et Porrentruy en Suisse, Montbéliard dans le duché de Wurtemberg.En 1822, un complot, qui part de Belfort, vise à détrôner le roi Louis XVIII ; cette tentative avorte.

Le général François Nicolas Benoît Haxo

est chargé de fortifier les défenses de la frontière dont Belfort. Il réalise le camp retranché aux monts de la Justice et de la Miotte. Les travaux du fort de la Justice commencent en 1826 et ceux du fort de la Miotte en 1831 après la venue du roi Louis-Philippe Ier à Belfort.

 

Haxo renforce également la citadelle en créant des enceintes supplémentaires élargissant de fait la place forte de la cité. Il remplace l'ancienne caserne construite par Vauban par une nouvelle à l'épreuve des bombes. Ces aménagements font appel à une importante main d'œuvre pendant les vingt années que durent les travaux, entraînant une augmentation de population d'un millier d'âmes qui stimule le commerce.

BELFORT - CITADELLE et REMPARTS - 250 ans de travaux incessants !BELFORT - CITADELLE et REMPARTS - 250 ans de travaux incessants !

__________________________

LE SIEGE de 1870 et 1871 et la RESISTANCE DE LA CITE 

__________________________

La IIIe République est proclamée deux jours après la défaite de l'empereur Napoléon III à Sedan le 2 septembre 1870. Le Colonel Pierre Philippe Denfert-Rochereau est alors nommé par le ministre de la Guerre Léon Gambetta, commandant de Belfort, le 17 octobre 1870. Les deux hommes croient en une possible victoire face à la Prusse et poussent la résistance à outrance.

Les armées du général Von Treskow encerclent la ville dès le 4 novembre et le 3 décembre tirent les premiers obus. Le 28 janvier 1871,Paris capitule et l'armistice est signé entre la France et la Prusse.

Cependant Denfert-Rochereau poursuit la résistance malgré les morts, le manque de ravitaillement et les maladies, telle le typhus.

Il rend les armes après 103 jours de siège le 13 février 1871. Plus de 100 000 projectiles ont été lancés, laissant la ville dévastée. Avec le traité de Francfort négocié entre Otto von Bismarck, alors chancelier de l'empereur Guillaume Ier d'Allemagne et Adolphe Thiers, chef du pouvoir exécutif français ( président de la République française en août 1871 ), le 10 mai 1871, la majeure partie de l'Alsace et une partie de la Lorraine sont annexées à l'Empire allemand.

Seul l'arrondissement de Belfort du Haut-Rhin reste français. Un préfet est nommé dès le 14 mai, faisant du Territoire de Belfort un département de facto.

Un grands nombres d’industries lorraines et alsaciennes, menacées de forts droits de douane par la IIIéme république , optent pour se délocaliser vers le sud sur le territoire de Belfort , entraînant un fort exode de population et de main d’oeuvre hautement qualifiée vers le nouveau département . A ce transfert de population s’ajoute aussi, un indéniable refus de l’empire Allemand et un attachement Républicain à la France, provoquant une immigration de nombreuses familles de Lorraine et d’Alsace, vers le territoire de Belfort .

 


 


 

CLIQUEZ sur la PHOTO pour l' AFFICHER PLEIN ECRAN ! - fond photographique BJ(C)04-2017 - CLIQUEZ sur la PHOTO pour l' AFFICHER PLEIN ECRAN ! - fond photographique BJ(C)04-2017 -

CLIQUEZ sur la PHOTO pour l' AFFICHER PLEIN ECRAN ! - fond photographique BJ(C)04-2017 -

CLIQUEZ sur la PHOTO pour l' AFFICHER PLEIN ECRAN ! - fond photographique BJ(C)04-2017 -

CLIQUEZ sur la PHOTO pour l' AFFICHER PLEIN ECRAN ! - fond photographique BJ(C)04-2017 -

RETOUR SOMMAIRE  PATRIMOINE RELIGIEUX

fond photographique BJ(c) 12-2016 - mise en page goelandmedia.prod@gmail.com

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES du BLOG --> ARCHIVES

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog