Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
ber.dranreb04.overblog.com - montagne et rando

ber.dranreb04.overblog.com - montagne et rando

PHOTOS de MONTAGNE - RANDONNEE - PATRIMOINE - Randonnée Eté - Hiver - PHOTO Naturaliste et Patrimoniale - sites liés : ASPTT MONTAGNE Rando Digne et FFRANDONNEE 04 -

Articles avec #camino del norte catégorie

LIENDO cité pittoresque de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE

LIENDO cité de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE 

LIENDO - CANTABRIA - ESPANA 

___________________________

CANTABRIE ( Cantabria-Espana )

La Cantabrie (Cantabria en espagnol) est une communauté historique et une communauté autonome monoprovinciale espagnole. Elle est délimitée à l'Est par la Communauté autonome du Pays basque (province de Biscaye), au Sud par la Castille-et-León (provinces de León, de Palencia et de Burgos), à l'Ouest par les Asturies et au Nord par la mer Cantabrique. Santander en est la capitale et la commune la plus peuplée.

____________________________

La communauté est mentionnée pour la première fois en 195 av. J.-C., lorsque Caton l'Ancien parle, dans Les origines, de la naissance de l'Èbre dans le pays des cantabres.

La Cantabrie appartient à la corniche cantabrique, nom qui désigne la bande de terre, entre la mer Cantabrique et la cordillère Cantabrique, située au Nord de la péninsule Ibérique. Elle possède un climat océanique humide qui se caractérise par des températures modérées et est fortement influencé par les vents de l’océan Atlantique qui se brisent contre les montagnes. Les précipitations moyennes, de l’ordre de 1 200 mm, favorisent la croissance végétale.

Il s'agit de la plus riche communauté au monde en gisements archéologiques du Paléolithique supérieur. Les premiers signes de l'occupation humaine datent cependant du Paléolithique inférieur, même si cette période n'est pas aussi bien représentée dans la région. La grotte d'Altamira, dont les peintures datent entre 16 000 et 9 000 av. J.-C., a été déclarée patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO avec neuf autres grottes de Cantabrie.

____________________________
LIENDO est une cité de la communauté autonome de Cantabria ( Espana ).

La ville est bâtie dans une anse de la côte orientale de Cantabrie , mais ne possède pas de vastes plages; elle est encadrée par de spectaculaires falaises.

Placée au débouché d’une belle vallée verdoyante, à la riche agriculture, elle est subdivisée en treize hameaux distincts. Idéalement située à 52 kilomètres de Santander , non loin de Laredo et Castro Urdiales (deux des stations touristiques les plus importantes de Cantabrie ).

Autour de Hazas, le chef lieu, s’égrainent les douze hameaux. Le littoral est abrupt, avec les plus hautes falaises de la région. On remarque depuis le chemin deux petites criques, à l'abri des majestueux monts Candina et Yesera, elles se nomment San Julian et Valdearenas (ou Sonabia). L’accès à cette dernière est compliqué, et doit être fait à partir de Oriñón hameau de Castro Urdiales.

LIENDO cité pittoresque de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE LIENDO cité pittoresque de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE

__________________________

LIEN VERS DIAPORAMA sur la CATHEDRALE ( ci dessous )

NOTRE DAME DE L'ASSOMPTION à LIENDO <--- ICI

__________________________

Plus de détails sur l'architecture et les trésors de l'église

de LIENDO !

 

LIENDO cité pittoresque de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE

SANCTUAIRES de LIENDO 

___________________________

L'église paroissiale est dédiée à la vierge et se nomme  « Notre Dame de l'Assomption de Liendo;

Classée « Bien d'Intérêt Local « depuis 2002 . C’est un édifice monumental, d'une grande richesse en décoration intérieure. Il s’agit principalement de l’oeuvre de Pedro Stonecutter de la Tour Bueras.

La nef est pourvue , d’un beau porche couvert, au niveau de la porte sud; son accès entre les colonnades doubles, soutenant une belle niche voûtée est remarquable . Son clocher est aussi un très bel ouvrage .

Plus loin se situe la chapelle de Saint- André; elle est inventoriée, elle aussi depuis 2002, ainsi que le pont romain d'accès. Ces deux ouvrages sont situés dans le hameau ( ou quartier) de Villaviad.

L’ermitage de San Julian, est aujourd'hui en ruines. Situé dans un cadre magnifique près de la plage éponyme, il est le plus ancien bâtiment de la ville; de ce bâtiment on profite d’ une vue magnifique sur la vallée. Il a été daté par l’historien Ramon Bohigas Roldán de la fin du XIIéme siècle ou du début du XIIIéme siècle.

____________________________

la célèbre Plaza de Navedo et le coeur de l'agglomération ; c'est le lieu où les principales célébrations se déroulent pour toute la vallée. A noter les très belles vues sur le mont Candina et son plus haut sommet, Solpico qui protège la ville de Liendo du vent du nord.

 

 


 

__________________________

LIEN vers DIAPORAMA sur le PATRIMOINE DE LIENDO ( ci-dessous )

PATRIMOINE de LIENDO  <---ICI

en cours d'élaboration

LIENDO cité pittoresque de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE LIENDO cité pittoresque de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE

SITUATION - PATRIMOINE de LIENDO ( HAZAS - Cantabria ) 

__________________________

La cité est nichée dans une vallée fermée ,sise entre les villes de Laredo et Guriezo . Le site surplombe la mer cantabrique encadré par spectaculaires falaises, preuve, s'il en est,  de la redoutable force d'érosion de la Mer Cantabrique ( Océan Atlantique ) .

La beauté de ses paysages , jointe à la forte présence d'une architecture d'un caractère traditionnel a incité la population à transformer sa ville en résidence d'été. Ceci a été, judicieusement fait en gardant aujourd'hui une activité de pêche et une forte activité touristique centrée autour de la belle plage de San Julian.

Parmi ses sites touristiques citons les " Manors " avec façade en pierre dans des fermes encloses; la monumentale église de Notre - Dame de l'Assomption , du XVIIe siècle à Hazas, offre une grande richesse de décoration intérieure. Elle est l'oeuvre de l'architecte Cantero Pedro de la Tour Bueras, qui a oeuvré des décénnies à sa construction . Le sanctuaire est pourvu d'une belle imposte couverte à  mi-chemin de la porte sud . Cet édifice comporte un portique d'accès avec deux colonnes, le tout couronné d'un niche voûtée . Sa tour-clocher  d'excellente facture domine le tout .

Le manoir de Albo dans Iseca vieux et la grotte dans Villaviad sont d'autres exemples de la valeur patrimoniale de Liendo.

Liendo anime aussi une chorale prestigieuse, fondée en 1981;composée de 45 voix polyphoniques elle est renommée régionalement et internationalement .

 


 

LIENDO cité pittoresque de la Côte de Cantabrie - notre 14éme Etape sur le CAMINO del NORTE

LE CAMINO del NORTE notre " CHEMIN " -

__________________________

Notre marche vers Liendo, toujours proche de l'océan, s'est faite de corniches en corniches, entrecoupée de criques confidentielles . Ces criques, véritables microcosmes toujours différents, nous ont contraint à de raides descentes suivies de raides montées dont une de 300 m pour passer un col. Cette étape, de 25 km et 500 m de dénivellation positive cumulée , a éprouvé certains d'entre nous . Mais la variété des paysages, le soleil omniprésent, la richesse de la flore, nous ont enthousiasmé . Tout au long de notre route, les sourires, les saluts joyeux, les questions sur notre origine ont été le noeud de nombreux et riches partages . En bref après une heureuse traversée du pays Basque ( l' EUSKADI radieuse ), nous avons été accueillis avec une grande chaleur et une bonhomie réjouissante . L'accueil des habitants de la Cantabrie restera pour nous un merveilleux souvenir . Je ne m'étendrait pas sur le patrimoine riche et variée de cette étape qui est décrit ci-dessus .

Notre hébergement dans une communauté religieuse, réputée dans les milieux Jacquaires a été parfait . Sous la poigne amicale de la Mère Supérieure, personnage atypique, redoutablement efficace, notre nuitée a été parfaite . La bonhomie de cet adorable personne, qui déambule avec son perroquet sur l'épaule, nous a particulièrement  amusé . Proche des vieux quartiers du centre de la ville, le couvent est trés bien placé pour la visiter. Pour le repas une nuée de restaurants sympathique nous a offert une cure de produits de la mer inoubliable . En BREF UNE SUPERBE ETAPE pour cette entrée en Cantabrie . 

Les tracés, parfois multiples des sentiers côtiers, sont assez aléatoires, mais ne présentent, toutefois aucun problème insurmontable ( Balisage rare ou inexistant.à certains endroits ). A dire vrai nous étions les seuls pèlerins visibles sur cet itinéraire au plus près de l'océan .

Pour nous le Chemin, ce n'est pas de suivre les " balises officielles ", mais d'adapter notre itinéraire de marche à l'intéret patrimonial ou esthétique des paysages, et aux haltes de méditation dans la plupart des sanctuaires rencontrés .

ULTREIA ( Toujours plus loin vers l'ouest . . . )

RETOUR SOMMAIRE  PATRIMOINE RELIGIEUX

fond photographique BJ(c) 12-2016 - mise en page goelandmedia.prod@gmail.com

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES du BLOG --> ARCHIVES

Voir les commentaires

LEKEITIO, son histoire, son implantation, ses particularités ( EUSKADI - Pays Basques - Espana )

__________________________

LEKEITIO, son histoire, son implantation, ses particularités

( EUSKADI - Pays Basques - Espana )

__________________________

LA PECHE

textes inspirés de wikipedia (c) et autres sources personnelles 

La pêche a été l'économie de base de la localité.

À partir de l'année 1500 jusqu'en 1900 Lekeitio a été le second port en importance de la province jusqu'à son dépassement par sa voisine Ondarroa.

Parmi les espèces pêchées il faut souligner l'importance de la chasse à la baleine, qui a été pratiquée pendant le Moyen Âge et l'ère moderne. Tellement importante que cette ressource est représentée dans les armoiries de la ville.

À la fin du XXéme siècle la pénurie de captures et les problèmes avec les lieux de pêche font que l'activité de cette pêche entre en crise; Cette crise influençant les autres secteurs en rapport avec cette activité.

Pour se substituer à la pêche on développa une importante activité touristique exploitant l'engouement pour la beauté du site qui séduit les touristes .

Le 1er décembre 1981, la vice-conseillère de l’administration mubicipale décide de changer le nom officiel de la ville de Lequeitio par Lekeitio.

LEKEITIO, son histoire, son implantation, ses particularités ( EUSKADI - Pays Basques - Espana )

__________________________

LES CONFLITS de PECHE entre LEKEITIO et ONDARROA

__________________________
De tout temps, dés la fondation des villes d' Ondarroa et de Lekeitio et en raison d'un flou dans leurs limites, sont apparus des problèmes et des procès entre les habitants des deux cités . Le plus grand procès, qui a duré plus de 100 ans, était en rapport avec l'extraction de bois d'Amallo pour lesquels les habitants d' Ondarroa refusaient de payer l'impôt à ceux de Lekeitio.

Le procès a été résolu en faveur de ceux de Leketio par une sentence prononçée en 1338, par un comité de sages des deux villes ; le 29 janvier 1379, elle sera confirmée par le seigneur de Biscaye " Juan Núñez de Lara  " et en 1386 et 1396 par le roi de Castille. 

Pour les affaires maritimes , les deux villes de pêche, ont été aussi en conflit.

Pour la pêche à la baleine, qu'on pratiquait généralement à proximité de la côte, avec des vigies, sont apparus nombre d'occasions de conflit; pour, par exemple, prendre en compte celui qui l'avait vue le premier; ou celui qui gardait cette dernière une fois blessée.

Sur la pêche de la baleine on note un témoignage rédigé en 1233, quand le roi Alphonse VIII de Castille accorda des privilèges à Mutriku. En 1581 on trouve trace d'une sentence prononcée pour un conflit dans la chasse d'une baleine entre Lekeitio et Ondarroa ; et le 3 mai 1644, on rédige une capitulation qui essaye de réglementer cette même chasse. Les décrets sont modifiés en 1676, mais des problèmes sont encore apparus jusqu'à la disparition des dernières baleines.

Non seulement la baleine a été cause de conflit, mais il y a eu aussi eu des conflits avec les cordas qui on dù être réglés par des accords dés 1568. La pêche à la langouste a aussi été conflictuelle, confrontation qui s'est terminé en 1763 suite à 14 procès. Les pêcheurs de Lekeitio essayant de l'interdire aux pêcheurs d'Ondarroa dans tout le littoral biscaïen jusqu'à Zumaia. Cette fois la justice a donné la raison aux Ondarrais.



 

LEKEITIO, son histoire, son implantation, ses particularités ( EUSKADI - Pays Basques - Espana )

__________________________

SITUATION GEOGRAPHIQUE de LEKEITO

__________________________

Située dans le nord-ouest de la « COMARQUE « et sur le littoral oriental de la province, la ville de Lekeitio est ouverte sur la mer par une petite baie ;l'île de San Nicolás, île accessible à pied en marée basse, en occupe le centre.

La rivière Lea se transforme en ria à son embouchure et sépare Lekeitio de sa voisine l'elizate de Mendexa. Tant la ria que la plage sont fréquentés par les habitants de la ville. Dans le bassin de la rivière, subsistent encore quelques chantiers navals.

L'économie de la ville de Lekeitio a toujours été influencée par la mer. La pêche a été sa valeur fondatrice . A une certaine époque,le transport maritime a aussi été une source de revenus importante. Autour de la pêche et de la mer un bon nombre d'industries auxiliaires et des conserveries se sont développées.

Les rues de Lekeitio offrent un riche patrimoine tel, par exemple la basilique de la Asunción de Santa María, avec un magnifique retable gothique plaqué or, considéré comme le troisième plus grand de l'État. Parmi de nombreux autres monuments architecturaux, les Palais d'Uriarte, d'Oxangoiti, d'Uribarri et d'Abaroa sont les plus visités.

__________________________

un peu d' Histoire

_______________________

La présence humaine sur le territoire de la ville de Lekeitio remonte à la Préhistoire ; certifiée par les restes trouvés dans le gisement de la grotte de Lumentza. Ces vestiges couvrent les périodes courant du Paléolithique Supérieur jusqu'à la romanisation, quelques indices indiquent que la grotte a pu être habitée dans la période Aurignacienne. Ce gisement a été étudié pendant les années 1930. Ainsi que des découvertes, moins intéressantes, dans le gisement de Santa Katalina où a été constaté l' installation d'une Communauté collectant mollusques et crustacés.

 

Ont été aussi trouvés des indices de règlement d'époque romaine datés entre la fin du Ier et le début du Véme siècle.

En 1325 Maria Díaz de Haro, Dame de Biscaye, fonde la ville de Lekeitio et lui accorde juridictions et limites concrètes. Le refus de ces limites par les habitants des elizates qui entouraient la ville, et appartenant à la Tierra Llana de Biscaye, a donné lieu à de nombreux conflits.

En 1334 le roi Alphonse XI confirme la lettre au peuple et la juridiction accordée à la ville et ordonne de dresser des murailles. La juridiction accordée à la ville de Lekeitio lui permettait, entre autres, d'élire son gouvernement, " le Concejo ", avec ses correspondants regidores (régisseurs) et maire.

Une particularité de la juridiction de Lekeitio était que la ville était copropriétaire des biens de l'église de Santa María .Ceci lui permettait d'administrer les revenus de ses propriétés et de désigner les ecclésiastiques. Sur cette commune ont été publiés des décrets municipaux considérés comme les plus anciens du territoire historique biscaïen. Ces décrets régissaient tous les aspects de la vie commune  des habitants de Lekeitio.

LEKEITIO, son histoire, son implantation, ses particularités ( EUSKADI - Pays Basques - Espana )
LEKEITIO, son histoire, son implantation, ses particularités ( EUSKADI - Pays Basques - Espana )LEKEITIO, son histoire, son implantation, ses particularités ( EUSKADI - Pays Basques - Espana )
LEKEITIO, son histoire, son implantation, ses particularités ( EUSKADI - Pays Basques - Espana )

RETOUR SOMMAIRE  PATRIMOINE RELIGIEUX

fond photographique BJ(c) 12-2016 - mise en page goelandmedia.prod@gmail.com

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES du BLOG --> ARCHIVES

Voir les commentaires

Publié le par Ber Dranreb
Publié dans : #CAMINO DEL NORTE, #CHEMIN SAINT JACQUES, #EGLISE-MONASTERE, #ESPAGNE, #ITINERANCE, #PATRIMOINE - VILLAGES, #PAYS BASQUE
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine

__________________________

LE PHARE SANTA CLARA

__________________________

Aux origines , sur ces côtes escarpées du pays Basque ( EUSKADI - Espana), un réseau de tour de guet avait été bâti pour signaler le passage des baleines et les inquiétantes voiles des bateaux pirates, ainsi que pour annoncer l'arrivée des tempêtes. Conséquence du développement continuel des flottes de pêche, il parut nécessaire de guider les navires et les tours laissérent la place à un cordon de phares. Le seul phare , visitable facilement de cette région est celui de LEKEITIO ; le phare est un bâtiment cubique hérissé de sa tour lumineuse .

__________________________

AU RYTHME des criées, l'empreinte historiques des enclaves côtières

__________________________

 

Sur la côte de " cette mer Cantabrique " , des familles entières vivaient de la mer ; les Hommes de tous ages partaient pêcher et harponner, parfois jusqu'à Terre Neuve; certains prétendent que les marins basques auraient touché les côtes américaines bien avant Christophe Colomb. Les femmes restées à terre entretenaient et ravaudaient les filets ( Rederas ) . D'autres aidaient au déchargement et à la vente des prises ( Neskaitas ) vendant les poissons de porte en porte ou sur les marchés et places des bourgades.

De ce vivier de hardis marins, tout naturellement, émergérent des personnalités exceptionnelles tels " Juan Sebastian ELKANO " ( née à Getaria ) pilote de Magellan seul survivant de ce premier tour de terre avec 18 compagnons sur les 250 partis d'Espagne. " Andres Urdanetta " fit lui aussi le tour du Monde, ou encore " Cosme Damien de CHURUCCA " ( natif de Mutriku ) qui cartographia les caraibes et mourrut sur le pont de son navire à la bataille de Trafalgar ( sous les couleurs espagnoles alliées de Napoleon ) .

 

LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine

__________________________

LEKEITIO, le village , la ria , les délicieux pintxos ( pintchos ) . . .

__________________________

Lekeitio, Lekitto (familier) en basque ou Lequeitio en espagnol est un village côtier de Biscaye ( BISCAIA ) dans la communauté autonome du Pays basque ( Espana ). Au Pays Basque, impossible de ne pas succomber à la tentation des célèbres « pintxos » : ces délices miniatures de la grande cuisine sont exposés à la vue de tous dans les bars. ( prononcer « pintchos « - les tapas en espagnol )

___________________________

Lekeitio est avant tout un village pêcheur ; situé sur les flancs des montagnes Otoio (399 m) et Lumentza , dans la région de Lea-Artibai ( BISCAIA ) .

La rivière Lea débouche à la hauteur de Lekeitio, entre les plages d'Isuntza et de Karraspio, en laissant sur sa gauche l'île San Nicolás. Son nom paraît être une déformation de legoitio signifiant Endroit sur le Lea, se référant à la rivière. On dit que c'est la façon la plus ancienne de dire sable, Legar (gravier) preuve de nom.

LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine

__________________________

DIAPORAMA SUR LA VILLE de LEKEITIO et ses ENVIRONS 

__________________________*

Pour le SONORISER, cliquez sur l'onglet sous le diaporama !

LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine
LEKEITIO port de pêche à la vie portuaire intense et au riche patrimoine

Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'onglet CI-DESSUS !

__________________________

DIAPORAMA SUR LE PORT de LEKEITIO et ses ENVIRONS 

__________________________*

La disparition des baleines de la côte cantabrique, fit cesser la pêche au harpon . La pêche dù se redéployer vers d'autres proies, Morues, Dorades et Anchois, pris au filet ou à la ligne, ont permis de pérèréniser le développement de tous ces ports, véritables enclaves côtiéres, corsetées dans d'étroites Ria .

 

La mer a laissé son empreinte sur tous ces bourgs, traversés par le CAMINO del NORTE. Pour le pélerin chaque plongée dans ces estuaires provoque la découverte de ce monde maritime, de ces odeurs, de ces bruits et rumeurs.

Visiter ces ports parmi les plus actifs d'Espagne , y faire halte est un immense privilège; Ondarroa, Funtarrabia et Getaria sont les plus connus;, mais Lekeitio, plus loin sur la côte a été le lieu de rencontres hors du commun . 

Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017
Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017

Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com - fond photographique BJ-photos(C)02-2017

RETOUR SOMMAIRE  PATRIMOINE RELIGIEUX

fond photographique BJ(c) 12-2016 - mise en page goelandmedia.prod@gmail.com

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES du BLOG --> ARCHIVES

Voir les commentaires

Publié le par Ber Dranreb
Publié dans : #CAMINO DEL NORTE, #CHEMIN SAINT JACQUES, #EGLISE-MONASTERE, #ESPAGNE, #ITINERANCE, #PAYS BASQUE
Pour AFFICHER PLEIN ECRAN, cliquez sur les photos !  -   goelandmedia.prod@gmail.com (C)

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN, cliquez sur les photos ! - goelandmedia.prod@gmail.com (C)

GERNIKA - PALAIS de la JUNTE -

l'ARBRE SACRE - Le toit de verre - la salle du parlement 

___________________________

LES FUEROS ( FORS )

___________________________

CHARTES DES LIBERTES BASQUES

Au IXéme siècle, c'est le début de la reconquête des terres prises par les musulmans (Reconquista) et le Pays basque fut tantôt partie du royaume de Navarre et et tantôt du royaume de Castille. C'est à ce moment que sont mises en place des fueros ( fors ) .

En Espagne, il s'agit d'une charte accordant aux populations des privilèges et des libertés et issue d'une synthèse entre les lois romaines et wisigothes. Elles sont conclues entre le roi et une vallée, une ville ou un village. Dans les provinces basques, il s'agit au contraire d'un texte que le seigneur jure de respecter pour obtenir l'obéissance de son peuple. Les députés des provinces basques y mettent par écrit les libertés et les franchises que le peuple basque veut conserver.

Au sud, le pouvoir des fueros est contesté par des économistes qui y voient un frein au développement économique. Lors d'une guerre de succession entre Isabelle II d'Espagne et son oncle Don Carlos, les avis sont partagés sur les fueros entre ces deux héritiers du trône. Lors de ces première puis seconde guerre carliste entre 1833-1839 puis 1872- 1876 , des guérillas des populations basques s’opposent aux armées des gouvernements libéraux espagnols. Mais en 1876 les fueros sont abolis par ordre du roi et le pouvoir central est affirmé.

La fin du XIXéme siècle est marquée, côté espagnol, par la naissance du nationalisme basque. En 1895, le mouvement nationaliste basque, EAJ/PNV (Euzko Alderdi Jeltzalea - Partido Nacionalista Vasco, en castillan) ou EAJ-PNB (Parti Nationaliste Basque, en français), voit le jour et réclame le retour des fueros et l'autonomie des provinces basques. En 1930, des mouvements de gauche et du Front populaire émergent dans les deux pays. En 1931, la république est déclarée en Espagne et la droite prend le pouvoir; en 1936 les progressistes gagnent les élections, rétablissant au passage l’autonomie du pays Basque ( et les fueros ) .En 1939 après la victoire des « nationalistes «, retour en arrière et abolition des Fueros .

De nos jours les FUEROS ont été rétablis ; c’est devant l’arbre vénérable que le chef du gouvernement autonome prête serment de respect aux fueros , en dignes successeurs de toute une lignée de seigneurs et de rois . . .

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN, cliquez sur les photos !  -   goelandmedia.prod@gmail.com (C)

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN, cliquez sur les photos ! - goelandmedia.prod@gmail.com (C)

Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017

Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSOUS ! - bj photos(C)02-2017

Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l' ONGLET CI-DESSUS ! - bj photos(C)02-2017

EGLISE Santa Maria de GERNIKA

— — — — — — — — — — —

C’est en 1418, que commença la construction de cette église gothique avec trois nefs et cinq sections, une abside polygonale avec un triforium et un portail très ouvragé, avec tympan et porche en ogive ;

sa sculpture monumentale datée de 1449 , a été exécutée par le sculpteur Sancho d’Emparan. Les aléas de l’histoire ont entraîné certaines discordances de style dans l’édifice et ont retardé le déroulement de sa construction jusqu’en 1715 . Ceci en faisant une église à colonne "église -salon" déjà de style Renaissance, si habituel dans ce qu’on appelait le "gothique basque"; puis on construisit le chœur, mit en place des chapelles basses entre les culées et on les couvrit de voûtes renforcées de croisées d’ogives.

 

 

Le clocher, œuvre de Manuel Capelastegui, a été érigé en 1776. On remarque à l’intérieur un orgue signé de Walcker de 1889 ainsi que des peintures de José Capuz, Moisés Huerta, Francisco Asorey et Mateo Inurria.

Bien que l’église ait résisté au bombardement de la ville, ce dernier la toucha durement, surtout la Maison paroissiale, dont les archives disparurent dévorées par les flammes.

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN, cliquez sur les photos !  -   goelandmedia.prod@gmail.com (C)

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN, cliquez sur les photos ! - goelandmedia.prod@gmail.com (C)

RETOUR SOMMAIRE  PATRIMOINE RELIGIEUX

fond photographique BJ(c) 12-2016 - mise en page goelandmedia.prod@gmail.com

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES du BLOG --> ARCHIVES

Voir les commentaires

Publié le par Ber Dranreb
Publié dans : #CAMINO DEL NORTE, #CHEMIN SAINT JACQUES, #EGLISE-MONASTERE, #ESPAGNE, #ITINERANCE, #PATRIMOINE - VILLAGES, #PAYS BASQUE
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis

GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI -

Ville martyrisée par les Nazis 

___________________________

Gernika-Lumo, nom officiel basque, ou Guernica y Luno en espagnol)

___________________________

Guernica (ou Gernika-Lumo, nom officiel basque, ou Guernica y Luno en espagnol) est une commune de Biscaye ( communauté autonome du Pays basque – Espana ).Capitale historique et spirituelle du Pays basque, elle est particulièrement connue pour sa destruction, le 26 avril 1937, par les aviateurs de la légion Condor, envoyés par Hitler afin de soutenir le général Franco.

Ce bombardement a inspiré de nombreux artistes: Guernica est le nom d'un tableau de Pablo Picasso, d'une sculpture de René Iché, d'une des premières musiques électroacoustiques de Patrick Ascione, d'une composition musicale de René-Louis Baron et d'un poème de Paul Éluard (La victoire de Guernica).

 

___________________________

Un Bombardement tristement précurseur

___________________________

Au coeur de la guerre civile Espagnole, le 26 avril 1937, quatre escadrilles de la légion Condor de l'aviation allemande, protégées par des avions de chasse italiens, procèdent au bombardement de la ville de Gernika. L'attaque commence à 16 h 30, aux bombes explosives puis à la mitrailleuse , puis aux bombes incendiaires, pendant plus de trois heures. Après avoir lâché quelque cinquante tonnes de bombes incendiaires, les derniers avions quittent le ciel de Gernika vers 19 h 45. Après le bombardement, un cinquième de la ville était en flammes, et l'aide des pompiers de Bilbao se révélant inefficace, le feu se propagea aux deux tiers des habitations. Les estimations des victimes oscillent entre 800 et 1600 morts .

Sans préavis , sur la justification de la destruction d’une usine d’armement ( Sté ASTRA qui n’a pas été touchée ) ; l ’attaque menée par les Nazis de la « légion Condor «, soigneusement planifiée pour causer un maximum de morts, a été perpétrée un Mercredi , jour de marché , sur des rues bondées de forains et d’acheteurs, avec beaucoup de femmes et d’enfants ,immolés !

L’Histoire a reconnu que ce crime de guerre a été l’initiateur d’une longue série de » crimes contre l’humanité « menés au nom de la guerre de terreur contre les civils; durant le deuxième conflit mondial , avec son industrialisation de la guerre , les suivantes ont été Varsovie ( 3 semaines de bombardement ) , puis Londres et Coventry ( qui a été rasée ) , auxquels ont répondu Hambourg ( et ses milliers de civils incinérés dans leurs abris); le point d’orgue a été Dresde ( 120 000 morts ) avec le bombardement systématique des colonnes de secours; le final de cet enchaînement d’horreur étant les deux bombardements atomiques du Japon !

GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis
GERNIKA - Capitale historique et culturelle de l' EUSKADI - Ville martyrisée par les Nazis

__________________________

L'ARBRE SACRE -

l'arbre au serments " des fuegos " 

 

__________________________

GERNIKA devint rapidement la capitale spirituelle du Pays basque, lorsque les assemblées législatives de Biscaye ont commencé à s'y tenir et que les seigneurs de Biscaye (puis les rois de Castille et d'Espagne ainsi que, de nos jours, les lehendakariak de la Communauté autonome basque) sont venus y prêter serment lors de leur accession au pouvoir.

 

 

Cette cérémonie s'est déroulée symboliquement sous l'arbre de Guernica,

conformément à la tradition, assez généralisée en Europe médiévale et fortement enracinée chez les Basques, de se réunir sous un arbre, généralement un chêne comme c'est le cas à Guernica, pour décider en assemblée plénière des intérêts de la communauté.

___________________________

Bref HISTORIQUE – Le MOYEN AGE

___________________________

En ces lieux, le comte Don Tello a fondé le 28 avril 1366 la ville de Guernica. À l'origine, la ville était située dans le carrefour formé par les routes de Bermeo à Durango et de Bilbao à Elantxobe et Lekeitio ; sa situation est un point commercial stratégique qui justifie l'endroit de sa construction. Le port a acquis une importance particulière puisqu'il était la fin de la partie navigable du fleuve Oka, qui commençait à Mundaka. De petits bateaux de marchandises y circulaient, décrits dans différents ouvrages comme nadichuelos mercantiles. Cette lettre, au peuple de la ville en décrit ces faits fondateurs .

textes inspirés de wikipedia(c) et autres sources personnelles .

 

RETOUR SOMMAIRE  PATRIMOINE RELIGIEUX

fond photographique BJ(c) 12-2016 - mise en page goelandmedia.prod@gmail.com

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES du BLOG --> ARCHIVES

Voir les commentaires

Publié le par Ber Dranreb
Publié dans : #CAMINO DEL NORTE, #CHEMIN SAINT JACQUES, #EGLISE-MONASTERE, #ESPAGNE, #ITINERANCE
Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016

BAREYO – CANTABRIA

EGLISE ROMANE sur le CAMINO del NORTE - Sta MARIA de BAREYO

___________________________

L’Église SANTA MARIA de BAREYO est l’église Romane du village de BAREYO en CANTABRIE ( Cantabria ) -

Elle a été déclarée ( classées ) Bien d’Intérêt Culturel en 1978 – Elle se trouve sur un point haut de la route entre Arnuero et Ajo ,sur une petite éminence de 13 mètres de haut ( côte de Trasmiera ) .

 

 

Elle est citée dans le Cartulaire de SANTA MARIA del PUERTO de SANTONA ce qui permet de de la dater de la fin du XIIéme siècle . La nef a été remaniée et coiffée d’une coupole au XVIéme siècle ; ainsi que le portail et le clocher qui ont été, de plus, restaurés au XXéme siècle .

____________________________

textes sources web(c) et autres sources personnelles - goelandmedia.prod@gmail.com (c) -

_____________________________________

La iglesia de Santa María es una iglesia románica española localizada en el término municipal de Bareyo (Cantabria) que fue declarada Bien de Interés Cultural en el año 1978. Se encuentra en un altozano con vistas a la costa de Trasmiera, en un desvío de la carretera entre Arnuero y Ajo, junto a una encina centenaria que alcanza más de 13 metros de altura.

Se trata de una iglesia románica ya mencionada en el Cartulario de Santa María del Puerto de Santoña, lo que proporciona elementos para su datación. Se cree que es de finales delsiglo XII. Posteriores son la cubierta de la nave y la puerta de entrada (siglo XVI) así como la torre (siglo XX).

De esta manera, acaba teniendo en la cabecera, una estructura trebolada que, según Campuzano y Zamanillo, "habría que poner en relación con la arquitectura mozárabe".

Del exterior destaca el ábside semicircular. Está dividido en tres calles verticalmente por medio de columnas, y horizontalmente, mediante una i mposta con una doble moldura cóncava cuyo perfil es un cuarto de círculo, llamada "caveto". En lo alto está rematado por una cornisa adornada por bolas y apoyada encanecillos de motivos diversos, tanto geométricos, y vegetales como animales y humanos . . .

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016
Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016
Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016

Église SANTA MARIA de BAREYO

___________________________

Eglise Romane du village de BAREYO en CANTABRIE ( Cantabria ) -

Elle présente une structure " trilobée " qui pourrait être considérée comme un lien avec l'architecture " MOZARABE "

( influencée par les architectures sacrées d'Andalousie musulmane ) .

Vu de l'extérieur son abside semi-circulaire, est divisée en trois volumes verticaux par des colonnades couronnées d'un moulure concave double en quart de cercle . Les frises et chapitaux sont d'une grande beauté, habillement déclinés en motifs divers , soit géométriques , soit végétaux ou animaux . De même on peut y remarquer de très belles représentations humaines .

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016
Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016

Pour AFFICHER PLEIN ECRAN , cliquez sur les photos - fond photographique BJ(c)12-2016

RETOUR SOMMAIRE  PATRIMOINE RELIGIEUX

fond photographique BJ(c) 12-2016 - mise en page goelandmedia.prod@gmail.com

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES du BLOG --> ARCHIVES

Voir les commentaires

Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -

__________________________

Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO -

Halte à ZELAIA - Camino de Norte -

__________________________

__________________________

SUR le CHEMIN entre ONDARROA et LEKEITIO

ville de Zelaia (Arantzazu)

__________________________

La ville de Zelaia (Arantzazu ) et MENDEXA communauté autonome de Pais Vasco.

À l'époque médiévale, temps d'Alphonse le Chaste qui règne depuis l'an 795 jusqu'en 843, se sont installées sur ces terres les lignées des Licona et des Mendexa (la grand-mère maternelle d'Ignace de Loyola appartenait à la première d'entre elle). . Bien que, les origines de Mendexa aient été probablement liées à un certain patrimoine féodal de Lekeitio.

Dans le bas Moyen Âge, Mendexa se forme comme église dépendante de Lekeitio. En 1545, après des luttes dures avec la mairie et le Conceil de Lekeitio, Mendeja dispose de propre paroisse, apparaissant de ce démembrement ecclésiastique l'elizate de Mendexa comme unité territoriale indépendante, répartie entre le petit noyau de Zelaia et les quartiers Iturreta, Leagi et de Likona, toute un paysage qui invite à la promenade et la détente.

Bien que, les origines de Mendexa aient été probablement liées à un certain patrimoine féodal de Lekeitio. Dans le bas Moyen Âge, Mendexa se forme comme église dépendante de Lekeitio. En 1545, après des luttes dures avec la mairie et le Conceil de Lekeitio, Mendeja dispose de propre paroisse, apparaissant de ce démembrement ecclésiastique l'elizate de Mendexa comme unité territoriale indépendante, répartie entre le petit noyau de Zelaia et les quartiers Iturreta, Leagi et de Likona, tout un paysage qui accueille le pélerin en marche .

Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -
Compostelle 2016 - d'ONDARROA à LEIKEITO - Halte à ZELAIA - Camino de Norte -

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR vers ARCHIVES 

SOMMAIRE

Voir les commentaires

Publié le par Ber Dranreb
Publié dans : #CAMINO DEL NORTE, #CHEMIN SAINT JACQUES, #ESPAGNE, #ITINERANCE, #PATRIMOINE - VILLAGES, #PAYS BASQUE
De SANTONA à GUEMEZ - le CAMINO del NORTE en direction du GITE du PERE ERNESTO

De SANTONA à GUEMEZ - le CAMINO del NORTE

en direction du GITE du PERE ERNESTO

___________________________

Un intéressant commentaire sur le GITE DU PERE ERNESTO

L'étape, nous l'avons avalé sans trop de difficultés jusqu'à l'église Romane de los Remedios    que nous voulions visiter suite aux conseils de deux policiers en maraude . Très belle en effet, du moins de l'extérieur, abritée de quelques pins, dominant le paysage, au loin des marais laissant soupçonner l'océan, masqué par une végétation éxubérante . Une dure montée et le premier panneau .  

Le flêchage a eu raison de la volonté de mes pélerines; tous les 2 km, un panneau gîtes à 2 km, un balisage assez fantaisiste, la monotonie des derniers kilomètres avec un paysage sans grand intérêt . . . et encore un panneau, une église avec une exposition sur les actions du père Ernesto . . . et au fil des kilomètres nous tournons autour du village de Guemes ! Si nous avions su qu'en passant par le village , tout aurait été plus facile . . . 

Et aprés une rude dernière montée, l'arrivée dans " l'oasis du PERE ERNESTO " !

Car ce GITE DONATIVO est une institution sur le CAMINO DEL NORTE; pensez donc, un colosse à barbe de père Noël, qui a offert sa propriété à une association pour entre autres objectifs, héberger ( 45 places ) des pélerins dans la plus stricte tradition du " DONATIVO " ! 

 

De SANTONA à GUEMEZ - le CAMINO del NORTE en direction du GITE du PERE ERNESTODe SANTONA à GUEMEZ - le CAMINO del NORTE en direction du GITE du PERE ERNESTO

En bref, le " Padre Ernesto " !!

______________________________

Un magnifique personnage, à la puissante et amicale personnalité;   . L'albergue se situe dans sa maison natale  . .  sur une croupe arborée ,les chambres ouvrent, par une terrasse couverte, faisant balcon sur une pelouse qui incite à la relaxation ( ce jour là elle était trempée ); Les chambres vastes, aérées, les couchages impéccables, couvertures à foison, où ce jour là plus de 10 nationalités ont cohabiltées .

Quels services !  De multiples douches impéccables, une laverie bien équipée, une cuisine et salle hors sac, une riche bibliothèque où l'on trouve, entre autres, les diapositives, les photos, les écrits du père Ernesto; de nombreux livres d'or remplis de remerciements. La salle à manger est vaste avec un coin salon pourvu d'une grande cheminée, nous étions tous serrés contre l'âtre ce jour là .

Cette salle, accueille les pèlerins dans la pure tradition des repas communautaires. Une hospitaliére, venue d'Argentine, nous raconte vers 18h, la saga d'Ernesto .

UN ROMAN D'HUMANISME, prêtre ouvrier, missionnaire sur plusieurs continents, et maintenant prêtre ouvrier œuvrant pour les enfants, les démunis, les prisonniers.Cet homme fascinant est en prise constante avec le continent sud Américain , ce terreau où il puise son énergie; la pluspart des hospitaliers en sont originaires .

La visite et ses commentaires de la crypte orné de peintures naïves faites par un peintre méxicain, restera un puissant souvenir baigné de fraternité et de bonté . 

De SANTONA à GUEMEZ - le CAMINO del NORTE en direction du GITE du PERE ERNESTODe SANTONA à GUEMEZ - le CAMINO del NORTE en direction du GITE du PERE ERNESTO

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

ACCES  AU SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

 

RETOUR Accueil

SOMMAIRE ARCHIVES

Voir les commentaires

création graphique goelandmedia.prod@gmail.com (C) - fond photographique BJ(c) 01-2017

création graphique goelandmedia.prod@gmail.com (C) - fond photographique BJ(c) 01-2017

création graphique goelandmedia.prod@gmail.com (C) - fond photographique BJ(c) 01-2017

création graphique goelandmedia.prod@gmail.com (C) - fond photographique BJ(c) 01-2017

SAN SEBASTIAN - DONOSTIA

capitale du GUIPUZKOA ( Euskadi - Pays Basque - Espana )

___________________________

SAN SEBASTIAN - DONOSTIA ( en Basque )

______________________________________

Saint-Sébastien, officiellement Donostia en basque et San Sebastián en espagnol, est une ville du Nord de l'Espagne, capitale de la province du Guipuscoa, ( Communauté autonome basque ), accésoirement , siège du diocèse de Saint-Sébastien . Elle abrite, aussi, l'administration de la province maritime de Saint-Sébastien.

La cité s'étend à l'embouchure du fleuve Urumea, autour d'une baie dominée par les monts Igeldo, Urgull et Ulia, et fermée en partie par l'île de Santa Clara.La ville est située sur la côte basque espagnole entre le port industriel de Pasaia ( Donibane ) et la ville d'Orio, sur les bords de la mer Cantabrique. Sur son territoire on trouve plusieurs plages (la plus connue étant celle de la Concha, dans la baie du même nom ) et un petit port à l'abri du mont Urgull. La cité englobe aussi, d'autres monts, tant promontoires côtiers , que dans les terres, le plus haut, Urdaburu (602 m). Bien que le relief soit accidenté on trouve quelques zones planes d'une certaine ampleur dans les vallées, où se concentre une bonne partie des quartiers urbains .

Baignée par les eaux de la mer Cantabrique, à l'embouchure de la rivière Urumea, elle doit une grande partie de sa célébrité à sa rade, la baie de la Concha, encadrée par deux éminences rocheuses, les monts Igeldo et Urgull, véritables balcons naturels d'où on contemple une grande partie de la cité, l'océan et les paysages vallonnés des environs. La ville compte de nombreux monuments (cathédrale du Bon Pasteur, basilique Sainte-Marie du Chœur, palais de Miramar, pont María Cristina, arènes d'Atocha, place de la Constitution et rues pittoresques du centre historique), musées (musée des sciences, de la chasse à la baleine, musée Chillida-Leku) et d'un aquarium. Le palais Kursaal, édifié en 1999, est caractéristique de l'architecture contemporaine . Sa cathédrale dite du Bon Pasteur de San Sebastian a été édifiée de 1889 à 1897.

création graphique goelandmedia.prod@gmail.com (C) - fond photographique BJ(c) 01-2017création graphique goelandmedia.prod@gmail.com (C) - fond photographique BJ(c) 01-2017
création graphique goelandmedia.prod@gmail.com (C) - fond photographique BJ(c) 01-2017

création graphique goelandmedia.prod@gmail.com (C) - fond photographique BJ(c) 01-2017

SON RÔLE MILITAIRE

Importante place militaire et base navale au Moyen Âge, la ville est détruite à plusieurs reprises par des incendies .Le dernier d'entre eux, consécutif à la guerre d'indépendance en 1813, est à l'origine d'un grand projet de reconstruction urbaine mené au cours du XIXéme siècle. Les murailles qui enserraient la ville sont détruites en 1863, permettant l'édification de quartiers modernes , tel le quartier d'Amara.

À partir de 1885, la reine régente Marie-Christine prend l'habitude de venir en villégiature à Donostia-San Sebastian, suivie par sa cour, puis par la bourgeoisie. La ville devient une station balnéaire réputée, et ne tarde pas à être surnommée                       « La perle de Guipuzkoa » .

création graphique goelandmedia.prod@gmail.com (C) - fond photographique BJ(c) 01-2017création graphique goelandmedia.prod@gmail.com (C) - fond photographique BJ(c) 01-2017
création graphique goelandmedia.prod@gmail.com (C) - fond photographique BJ(c) 01-2017

création graphique goelandmedia.prod@gmail.com (C) - fond photographique BJ(c) 01-2017

Les SANCTUAIRES et EGLISES

de DONOSTIA - SAN SEBASTIAN 

___________________________

tous les textes sont inspirés de wikipedia (c) et autres sources personnelles 

SAN SEBASTIAN - DONOSTIA capitale du GUIPUZKOA ( Euskadi - Pays Basque - Espana )
SAN SEBASTIAN - DONOSTIA capitale du GUIPUZKOA ( Euskadi - Pays Basque - Espana )
SAN SEBASTIAN - DONOSTIA capitale du GUIPUZKOA ( Euskadi - Pays Basque - Espana )
SAN SEBASTIAN - DONOSTIA capitale du GUIPUZKOA ( Euskadi - Pays Basque - Espana )
SAN SEBASTIAN - DONOSTIA capitale du GUIPUZKOA ( Euskadi - Pays Basque - Espana )
SAN SEBASTIAN - DONOSTIA capitale du GUIPUZKOA ( Euskadi - Pays Basque - Espana )
SAN SEBASTIAN - DONOSTIA capitale du GUIPUZKOA ( Euskadi - Pays Basque - Espana )
SAN SEBASTIAN - DONOSTIA capitale du GUIPUZKOA ( Euskadi - Pays Basque - Espana )
SAN SEBASTIAN - DONOSTIA capitale du GUIPUZKOA ( Euskadi - Pays Basque - Espana )
SAN SEBASTIAN - DONOSTIA capitale du GUIPUZKOA ( Euskadi - Pays Basque - Espana )
SAN SEBASTIAN - DONOSTIA capitale du GUIPUZKOA ( Euskadi - Pays Basque - Espana )
SAN SEBASTIAN - DONOSTIA capitale du GUIPUZKOA ( Euskadi - Pays Basque - Espana )
SAN SEBASTIAN - DONOSTIA capitale du GUIPUZKOA ( Euskadi - Pays Basque - Espana )
SAN SEBASTIAN - DONOSTIA capitale du GUIPUZKOA ( Euskadi - Pays Basque - Espana )
SAN SEBASTIAN - DONOSTIA capitale du GUIPUZKOA ( Euskadi - Pays Basque - Espana )

QUELQUES REPAIRES HISTORIQUES

___________________________

au XIIIéme siècle, Sanche VI de Navarre, dit le Sage, aurait mis le monastère de San-Sebastian entre les mains de l'abbé de Leyre et de l'évêque de Pampelune. Ce document sera confirmé, en 1201, par le roi Pierre Ier. Les premièrs écrits sur San-Sebastian font référence à un monastère, situé dans le quartier qui est encore aujourd'hui appelé San-Sebastian l'Antiguo. Ce lieu a , selon San-Sebastian été fondé vers 1180 par Sanche VI Roi de Navarre. « Il naît pour être port maritime de Navarre, et initialement accomplit sa mission comme tel « . Le Guipuscoa à partir de l'année 1200 demandera la vassalité du roi castillan Alfonse VIII, ennemi de Sanche le Fort . Pour les commerçants de Donostia-San Sebastian ce changement sera positif, puisque la cité passe d'un état de petit port d'un petit état en décadence (Navarre), ( risquant tomber sous la domination française ), à servir de sortie vers la mer a une monarchie castillane, beaucoup plus grande, plus riche et en pleine expansion.

En janvier 1489 un nouvel incendie réduit une fois de plus la ville en cendres. Cet événement malheureux a eu comme conséquence la reconstruction de la ville en pierre. Cet incendie sera le dernier de l'époque médiévale de Donostia-San Sebastian . Plus qu'une reconstruction de ville, il faut parler d'un nouveau mode de vie de la cité Donostiane.

À partir du dernier quart du XIVéme siècle, Donostia-San Sebastian, qui était un empire marchand, deviendra, par sa situation stratégique, place militaire, et son port principal, Pasaia, passera de port commercial, à celui de base navale.

 Pasaia, restera base navale de l'Escadron cantabrique, cette force maritime qui pendant des siècles (jusqu'au XIXéme siècle) luttera contre les escadres Françaises, Néerlandaises et Britanniques.

Pour SONORISER les DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER les DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER les DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER les DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER les DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER les DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER les DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER les DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER les DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER les DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER les DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER les DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER les DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER les DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER les DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER les DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER les DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER les DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER les DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !

Pour SONORISER les DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !

Pour SONORISER les DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSUS !

Voir les commentaires

ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER

ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 -

de GUEMEZ à SANTANDER

les spots de Surf de CANTABRIE - les Bouches de SANTANDER 

 

__________________________

GUEMEZ

GUEMEZ une étape terminée dans le gîte " Donativo " du Père Ernesto; Un gîte mondialiste avec des hospitaliers de nombreux pays ( Amérique du sud surtout ) , une ambiance chaleureuse et cosmopolite. Père ERNESTO est une puissante personnalité , messianique, engagé dans des actions humanitaires en Amérique Latine, une part importante des revenus dégagés par la gestion de ce magnifique gîte servent à financer ces actions humanitaires .

__________________________

Partis de Guemez ,nous filons plein ouest vers les falaises dominant l'Atlantique .

D'abord quelques kilomètres en bord de route, puis des chemins conduisant aux fameuses falaises .Tout le début, matinal, de cette dernière étape va être rythmé par la contemplation des puissants rouleaux de l'océan, se fracassant sur les récifs au pieds de hautes falaises . Nous pénétrons dans " la Planète SURF " , chaque crique est un " spot ", chaque accés aux criques un parking , parfaitement emménagé avec des nuées de " vans " et de " camping cars " venant de toute l'Europe; pour les vénérables pélerins, que nous sommes, l'accueil de ces sportifs est chaleureux, la cafetière souvent partagée .

Après un parcours commun , mes " pélerines " optent pour un sentier à l'intérieur des terres, personnellement j'opte pour le sentier côtier qui suit toutes les indentations de la côte . Je n'imaginait pas combien cela allait être long, avec pour seul compagnon un Coréen, ne parlant ni Anglais ni Espagnol , en ligne de mire . Le paysages est sauvage , splendide, le grondement de l'océan en bruit de fond , peu à peu Santander se précise dans la brume. Chaque fond de vallon est marécageux, le sentier y est englouti par les " herbes de la Pampa " , puis débouche sur le faîtes des falaises , où l'herbe est rase, battue par les vents. Et cette configuration se répète à l'infinie. Un flot continu de piétons vient en sens inverse et les saluts sont chaleureux, les visages souriants . Pressé par le temps j'accélère, le rythme devient vraiment rapide et au détour d'une chétive pinède, je débouche soudain sur le premier détroit où , les flots de la marée montante, se déversent dans la baie de Santander . .  

ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDERETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER
ETAPE 17 - Vers COMPOSTELLE 2016 - de GUEMEZ à SANTANDER

RETOUR

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

RETOUR Accueil

SOMMAIRE

Projet COMPOSTELLE 2016

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog