Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ber.dranreb04.overblog.com - montagne et rando

ber.dranreb04.overblog.com - montagne et rando

PHOTOS de MONTAGNE - RANDONNEE - PATRIMOINE - Randonnée Eté - Hiver - PHOTO Naturaliste et Patrimoniale - sites liés : ASPTT MONTAGNE Rando Digne et FFRANDONNEE 04 -

Publié le par Ber Dranreb
Publié dans : #PAYS de LURE, #EGLISE-MONASTERE, #ITINERANCE, #ALPES DE HAUTE PROVENCE

 

ACCES  AU SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

 

RETOUR Accueil

SOMMAIRE du BLOG

ber.dranreb04.overblog.com

Notre DAME de LURE , bijou Roman au coeur des hétraies .

___________________________________

Certains récits rapportent que l'ermite saint Donat, vivant près de Peyruis, serait venu se retirer dans ce lieu particulièrement isolé et y fonder l’abbaye Notre-Dame de Lure au VIéme siècle. Elle aurait été détruite au XIéme siècle, puis donnée à l’Abbaye Notre-Dame de Boscodon qui la reconstruit à partir de 1166.

_________________ textes inspirés de wikipédia (C) et autres sources

Cette reconstrution , fut efffective, à partir de 1165 par essaimage de l'abbaye de Boscodon, elle-même filiale de l'abbaye Notre-Dame-de-Chalais (l'abbaye-mère, près de Voreppe - Isère). Son site fut d'ailleurs donné à cette date par les seigneurs locaux à Guigues, abbé de Boscodon, lors d'un acte signé au pied du village de Redortiers, puis construite, dès 1166, sous la responsabilité de Guigues de Revel, auquel on doit aussi les abbayes de Boscodon et de Prads.

____________________________________________

Ce fut le pape Jean XXII qui régla le sort de Lure, en 1317. L'abbaye fut rattachée au chapitre de la cathédrale Notre-Dame des Doms d'Avignon qui suivait la règle des Augustins. L'abbé et douze moines devenaient chanoines de l'église d'Avignon, tout en continuant à résider sur place, tandis que huit moines rejoignait la cité des papes. En contrepartie, le chapitre d'Avignon avait désormais un droit de regard sur la désignation des abbés de Notre Dame de Lure . . .

____________________________________________

Le conseil municipal de Saint-Étienne, se porta acquéreur, le 4 avril 1791 de l'abbaye et de ses communs ainsi que de la source . Une Campagne de restauration a été lancée en 1975 sous l'égide de l'association des amis de Notre-Dame de Lure qui a organisé pendant plus de trente ans sur le site un chantier de jeunes bénévoles sous la direction de l'architecte en chef des Monuments historiques. Un pélerinage a lieu au mois d'Aoùt, chaque année .

Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !

Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSOUS !

Pour SONORISER le DIAPORAMA, cliquez sur l'ONGLET CI-DESSUS !

PATRIMOINE RELIGIEUX

______________________________

L’abbaye devint séculière en 1481, et fut peu à peu abandonnée. Les protestants l’incendièrent en 1562, puis elle tomba dans l’oubli. Pourtant au XVIIème siècle, un renouveau se fit lorsque des pèlerinages importants furent organisés en l’honneur de la Vierge.Depuis cette époque le site reste un lieu de rencontres. Aujourd’hui encore, des villageois se retrouvent le jour du 15 août pour un grand pique-nique, sous les arbres centenaires et majestueux de ce lieu « magique ».( tilleuls principalement )

______________________________

L'église, contrairement à l'usage, a son chevet tourné vers le nord-est (et non à l'est) .Elle a la forme d'une croix latine et se compose d'une nef de quatre travées voûtées en plein cintre (environ 10 m sous voûte), prolongée par un cœur à chevet plat, le sanctuaire étant légèrement surélevé ; au niveau de la quatrième travée, s'ouvre un faux transept qui donne accès à 2 chapelles. Le transept et les chapelles sont couverts d'une voûte en berceau légèrement brisé.

L'édifice est illuminé, au niveau de la nef, par de larges baies vers le sud-est et d'étroites meurtrières au nord-ouest, mais plus largement encore dans le sanctuaire qu'illuminent trois baies et un oculus en forme de croix. De très belles fresques, parfaitement restaurées, sont visibles au niveau du décrochement des voûtes du coeur et sur un des côtés du transept .Une belle statue de vierge à l'enfant est visible à l'entrée d'une des chapelles latérales . Un remarquable crucifix en fer forgé orne le coeur .

Vers le nord-ouest, l'édifice a été agrandi, dès la fin du XIIéme siècle, par l'adjonction d'un faux collatéral, qui se présente sous la forme d'une galerie, couverte d'une voûte en demi-berceau. Un portail à trois voussures en plein cintre s'ouvre dans la première travée, dans l'axe de l'entrée primitive de l'église.

_________________________________

les bâtiments conventuels (cloître etc.), aujourd'hui ruinés, se trouvaient à l'est de l'église . Les communs, dont la cave de l'ermitage ( belle salle voûtée ), en est un vestige, à l'ouest.

Le rez-de-chaussée de l'ermitage, aujourd'hui partiellement enterré, est une construction longue de 20 mètres, bien appareillée, voûtée en berceau continu, dans laquelle on accédait par de deux portes ouvertes au midi ( actuellement murées ) .

L'église est classée monument historique en 1980 avec les communs subsistants.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog