Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ber.dranreb04.overblog.com - montagne et rando

ber.dranreb04.overblog.com - montagne et rando

PHOTOS de MONTAGNE - RANDONNEE - PATRIMOINE - Randonnée Eté - Hiver - PHOTO Naturaliste et Patrimoniale - sites liés : ASPTT MONTAGNE Rando Digne et FFRANDONNEE 04 -

Publié le par Ber Dranreb
Publié dans : #PATRIMOINE - VILLAGES, #ALPES DE HAUTE PROVENCE

cadran-solaire-blog dranreb0434

BARREME sur la route Napoléon ( Alpes de haute Provence )

Le village ( Alt 722 m ) se trouve à 118 km de Nice et 30 km de Digne-les-Bains . . . Le village et ses environs attire des géologues du monde entier du fait de sa richesse en fossiles caractéristiques (les ammonites). Il a donné son nom à un étage du /fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9sozo%C3%AFque">Mésozoïque (ou ère secondaire) : le barrémien (4e étage du Crétacé inférieur).

---------------------- ANTIQUITE ------------------

La localité est citée sous la forme sancti Jacobi de Barrema en 1215. Le nom est formé sur la racine oronymique (désignant une montagne) BAR , ce toponyme serait antérieur aux Celtes.

Le nom du village de Gévaudan est probablement issu de Gabalatanus, dont l’origine serait un domaine fondé par un Gaulois de la tribu Gabali.En vivaro-alpin et dans la norme classique du provençal, le nom s’écrit Barrema . . .

Auguste fait la conquête de la vallée des Asses en même temps que celle des Alpes, qu’il achève en 14 av. J.-C.. À la fin de l’Empire romain, le rattachement de la vallée des Asses à la civitas de Sanitensium (Senez), et à son diocèse, est incontestable.

------------------ MOYEN AGE --------------------

Barrême apparaît pour la première fois dans les chartes en 1040, alors qu’il vient d’être détruit par un incendie. Le village, qui était établi sur le col Saint-Jean, se reconstruit dans la plaine.En 1235, le baron de Castellane cède ses droits sur Barrême au comte de Provence. Le village reste propriété des comtes de Provence jusqu’en 1348, date à laquelle la reine Jeanne l’échange contre une terre du royaume de Naples. Il devient alors le fief des Villeneuve jusqu’en 1748. Dés 1342, la communauté de Barrême est rattachée à la viguerie de ="_blank" href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Castellane">Castellane par le comte de Provence . . . En 1390, le village est rançonné par Raymond de Turenne.

------------------- De la REVOUTION à nos JOURS ---------------

Le cahier de doléances de la communauté de Barrême est rédigé le 29 mars, à la chapelle Notre-Dame-du-Pont . . . Le même jour, les députés de la communauté sont élus pour le porter à Digne. Avec la proclamation de la République (21 septembre), deux chênes sont plantés comme arbre de la liberté pour l’un et arbre de la fraternité pour l'autre.Le 5 frimaire an III.

Durant les Cent-Jours, l’Empereur Napoléon Ier passe la nuit du 3 au 4 mars à Barrême, suivi le 5 par les troupes royales à sa poursuite.

Le village est ravagé par une crue de l’Asse en 1860.La commune connaît un certain essor industriel grâce au tissage de la laine. Un atelier est ouvert vers 1843 par le sieur Ravel, sur le modèle de la fabrique Honnorat de Saint-André-de-Méouilles. Cette activité disparaît à la fin du XIXe siècle.

Le coup d'État du 2 décembre 1851 commis par Louis-Napoléon Bonaparte contre la href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Deuxi%C3%A8me_R%C3%A9publique_(France)">Deuxième République provoque un soulèvement armé dans les Basses-Alpes, en défense de la Constitution. Après l’échec de l’insurrection, une sévère répression poursuit ceux qui se sont levés pour défendre la République ;11 habitants de Barrême sont condamnés à la déportation en Algérie.

Comme de nombreuses communes du département, Barrême se dote d’écoles bien avant les lois Jules Ferry : en 1863, elle en compte déjà deux, installées au chef-lieu et au hameau de Gévaudan, qui dispensent une instruction primaire aux garçons. Aucune instruction n’est donnée aux filles : la loi Falloux (1851) impose pourtant l’ouverture d’une école de filles aux communes de plus de 800 habitants . . .C’est avec la première loi Duruy (1867), qui abaisse ce seuil à 500 habitants, que Barrême se décide à éduquer aussi ses filles. . .

------------------------

SORTIE DOSSIER

retour accueil -

( sommaire du blog )

------------------------

CLIQUEZ sur les PHOTOS pour AFFICHER PLEIN ECRAN !
CLIQUEZ sur les PHOTOS pour AFFICHER PLEIN ECRAN !CLIQUEZ sur les PHOTOS pour AFFICHER PLEIN ECRAN !
CLIQUEZ sur les PHOTOS pour AFFICHER PLEIN ECRAN !

CLIQUEZ sur les PHOTOS pour AFFICHER PLEIN ECRAN !

RETOUR SOMMAIRE

Villages du 04

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog